Jules Cluzel : « Beaucoup de prétendants au départ » en 2021



Quatrième du dernier championnat du monde Supersport malgré une blessure à la jambe, Jules Cluzel repart pour un tour. Le Français se sait considéré comme l’un des favoris mais ne s’emballe pas, ainsi qu’il l’explique au média officiel du WorldSBK. Cette année, il aura parmi ses adversaires plusieurs ex-pilotes de GP, dont Dominique Aegerter.

Trois fois deuxième, trois fois troisième, deux fois quatrième : chacune des huit saisons de Jules Cluzel en Supersport s’est passée aux avant-postes, avec des bagarres pour le podium, la victoire et même le titre. Celui-ci lui a toujours échappé, parfois injustement – on se souvient des divers problèmes rencontrés avec la MV Agusta –, mais 2021 sera une nouvelle opportunité d’aller chercher la couronne.

À 32 ans, le pilote de Montluçon effectuera sa troisième saison consécutive avec la Yamaha YZF-R6 du GMT94. Une situation stable où il trouve son bonheur. « C’est seulement la deuxième fois de ma carrière que j’officie aussi longtemps dans une équipe, note-t-il. Je suis vraiment heureux d’être de retour, c’est comme ma deuxième famille maintenant. Nous nous connaissons très bien et c’est toujours bon d’œuvrer aux côtés de personnes qui vous comprennent bien. J’ai hâte de reprendre ce travail pour 2021. »

Un Français sera wild-card GMT94 à Magny-Cours

Si on dit souvent que le premier adversaire d’un pilote est son coéquipier, ce sera encore plus vrai pour lui cette année. Son partenaire de box sera Federico Caricasulo, son rival pour le titre en 2019, qui revient d’une saison en Superbike. Mais avoir quelqu’un de ce calibre sous le même toit est quelque chose qu’il a « encouragé », dit-il. « C’est toujours très bien de compter quelqu’un à vos côtés qui peut aider à tirer le team et vos performances personnelles encore plus haut. L’expérience et la régularité des moteurs seront la clé pour aller de l’avant. Intégrer Federico dans l’équipe et disposer de données solides est quelque chose de très important. »

Federico Caricasulo ne sera pas le seul homme à battre. Il faudra se défaire de Steven Odendaal, du champion du monde 2019 Randy Krummenacher ou encore de Dominique Aegerter, ex-pilote Moto2 et MotoE. « C’est toujours compliqué de gagner et il est évident que 2021 sera également difficile avec beaucoup de prétendants au départ. Je ne veux pas trop me focaliser sur des objectifs spécifiques, parce que beaucoup de choses peuvent changer, mais je vais juste pousser aussi fort que possible et me concentrer sur la saison dans son ensemble. »

Cette saison ne commencera que le week-end du 25 avril à Assen. La préparation, rallongée à cause de la crise sanitaire, est anormalement longue. Mais elle sera mieux appréhendée que la précédente, explique Jules Cluzel. « Je travaille dur pour être en forme et le bon point pour moi est qu’il reste encore beaucoup de temps avant la première course. J’ai également pris le temps de me détendre et de me ressourcer cet hiver. Je pense que l’erreur que j’ai commise en 2020 a été de m’entraîner trop intensément durant les confinements, et en juillet/août, j’étais très fatigué mentalement et physiquement. La préparation est de plus en plus intense désormais, mais je sais que la saison est longue et que je dois me ménager autant que possible. »

Un février si… différent

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
11 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Jules Cluzel : « Beaucoup de prétendants au départ » en 2021 […]

free online dating with manwoman

1 mois il y a

free dating sites uk over 50

free dating sites with free instant messaging

1 mois il y a

free online cam dating

irish dating sites free

1 mois il y a

free easy dating websites

1 mois il y a

free dating search engine

20 jours il y a

fruit keto diet

20 jours il y a

keto diet apps

20 jours il y a

keto diet foods list