KTM 2022 : Fernandez-Petrucci, les « pour » et les « contre »



Prolonger Danilo Petrucci dans l’équipe Tech3, mettre Raul Fernandez à sa place : KTM doit bientôt annoncer son choix quant à la saison 2022 de MotoGP. GP-Inside a pesé les « pour » et les « contre » du remplacement de l’Italien par l’Espagnol.

Les « pour »

– Les résultats de Danilo Petrucci ne sont pas à la hauteur. L’Italien est rentré deux fois dans le top-10 lors des neuf premières courses, n’est jamais passé en Q2 (meilleure qualification : 17e) et n’a jamais donné l’impression de pouvoir se battre pour um podium.

– Auteur d’une fin de saison 2020 remarquable en Moto3, Raul Fernandez a fait forte impression d’entrée de jeu en Moto2. Il n’a mis que trois courses à s’imposer, et lutte pour le titre face à son coéquipier Remy Gardner. Toutes catégories confondues, sur les 15 dernières courses, il en est à 5 victoires, 7 poles et 10 podiums.

– À bientôt 31 ans, Danilo Petrucci est entré dans l’hiver de sa carrière MotoGP, et ses résultats inclinent plus du côté de la pente descendante. Raul Fernandez va lui vers ses 21 ans et est sur la pente ascendante.

– Si Raul Fernandez veut grimper en MotoGP et que KTM ne le lui permet pas, la marque autrichienne prend le risque de laisser filer sa pépite à la concurrence. Notamment chez Yamaha, qui doit recruter un pilote après le départ de Maverick Viñales, et peut-être même deux si Valentino Rossi s’en va aussi.

– La montée de Raul Fernandez en MotoGP permettrait un renouvellement complet de l’équipe Moto2, donc d’y placer de nouveaux jeunes talents à préparer pour la catégorie reine. Pedro Acosta est attendu à la place de Remy Gardner, mais on pense aussi à des hommes comme Jaume Masia.

Les « contre »

– Danilo Petrucci vient à peine de grimper sur la KTM RC16, après six saisons passées sur une Ducati. Il n’a pas encore eu le temps de s’adapter à la moto et la régler comme il le souhaiterait. Il mérite une deuxième année, comme il en a été donnée une à Iker Lecuona.

– Raul Fernandez va fêter ses 21 ans en octobre, et a encore le temps d’aller en MotoGP. Une deuxième saison en Moto2 lui permettrait de gagner en expérience et encore mieux se préparer pour un passage en catégorie reine en 2023.

– Écarter Danilo Petrucci après seulement quelques mois de contrat enverrait un mauvais signal : celui d’un constructeur qui ne laisse pas à ses pilotes le temps d’apprivoiser la moto et faire ses preuves en deuxième année, ou confirmer que là n’était pas sa place. C’est arrivé avec Hafizh Syahrin, mis sur la touche fin 2019.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
katanou
13 jours il y a

Il est assez clair que Petrucci est très loin des attentes, il n’a jamais été un top pilote, c’est un second couteau,Iker aussi. Fernandez serait le bienvenu, place aux jeunes qui ont du talent.