KTM MotoGP célèbre son retour en piste



Pol Espargaro et Dani Pedrosa viennent de boucler un test de deux jours au Red Bull Ring de Spielberg. KTM est le premier constructeur MotoGP à avoir pu rouler depuis l’explosion de l’épidémie de coronavirus.

« Ces derniers mois nous avons été radicaux dans notre réponse à la situation du coronavirus, avec la fermeture de notre département moto, mais j’ai promis au team que nous serions les premiers à reprendre la piste. Nous avons finalement pu accomplir cette promesse. » Pit Beirer, patron de KTM Motorsport, a le sourire aux lèvres. Et il n’est pas le seul en Autriche.

Cette semaine – mercredi 27 et jeudi 28 –, les membres du projet KTM MotoGP ont repris le travail. Vingt-deux personnes, venues d’un peu partout en Europe (Angleterre, Autriche, Espagne, Italie, République-Tchèque), munies d’un certificat professionnel et présentes au Red Bull Ring de Spielberg pour deux jours de test. En piste : le leader de l’équipe, Pol Espargaro, et le pilote d’essai Dani Pedrosa. Tout le monde a fait un test au coronavirus avant d’entrer sur le circuit, et tout le monde était négatif. À l’intérieur, des mesures-barrières ont été appliquées, et les masques sanitaires portés.

« Voir les motos en piste était bien. C’était un plaisir de voir les visages heureux des pilotes et du staff, mais ensuite c’était retour au travail et à la normale, commente Pit Beirer. Avec Pol nous avons pu tester sa moto de 2020 sur un nouveau circuit, et avec Dani nous avons mené un programme de test très approfondi. Nous faisons de grands progrès. Il y a un calendrier de Grands Prix intéressant devant nous et il est temps de préparer le team à ça. »

Arrêté depuis le 24 février, Pol Espargaro a passé près de trois mois loin de sa machine. Il lui a fallu quelques tours pour se familiariser à nouveau avec la RC16, mais les choses sont ensuite rentrées dans l’ordre. « Je ne pense pas que j’avais déjà passé autant de temps sans une moto, donc c’était un peu difficile sur les premiers runs, explique-t-il. Mais j’ai rapidement pu retrouver le genre de rythme que j’avais au Qatar. C’est bien d’avoir pu reprendre et je pense que nous avons tous ressenti ça : il y avait beaucoup de visages souriants dans le box. »

Une fois le contact repris, l’Espagnol n’a pas perdu de temps et s’est remis au travail de développement de la KTM. « Techniquement nous avons fait quelques améliorations. La première priorité était de reprendre des sensations avec la moto, mais nous avons aussi amené pas mal de choses à tester et c’était intéressant. La bonne météo nous a permis de beaucoup jouer avec la moto et nous avons principalement progressé avec le châssis, mais aussi l’électronique. Je suis vraiment content. Maintenant j’attends juste la première course. »

KTM espère pouvoir mener un autre test privé avant le début de la saison 2020, qui prendra vraisemblablement ses marques le week-end du 19 juillet à Jerez de la Frontera. Avec un peu de chance, Brad Binder pourra y participer. Le rookie est pour l’instant bloqué en Afrique du Sud, dans l’impossibilité de rejoindre l’Europe.

Aprilia et KTM auront plus de temps pour homologuer leurs moteurs

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] KTM MotoGP célèbre son retour en piste […]