KTM s’intéresse à Alex Rins



Alex Rins a révélé au Mans être en contact avec KTM pour la saison 2023. Ce qui suppose le possible départ de l’un des pilotes de la marque autrichienne.

Nombreux étaient les micros tournés vers Alex Rins au Mans. Et ce dès le jeudi, en raison de la confirmation du souhait de Suzuki de se retirer du MotoGP fin 2022. L’Espagnol doit donc trouver un guidon ailleurs pour 2023, après six saisons passées avec les couleurs du Team Suzuki Ecstar.

Dans quelle direction se dirige le triple-vainqueur de courses en MotoGP ? « Je n’ai rien d’autre sur la table que vos téléphones », nous disait-il en début de week-end, en référence aux appareils utilisés pour enregistrer ses propos. Une fois la course terminée, dimanche après-midi, il s’est laissé aller à plus de confessions.

« KTM s’intéresse à moi, a-t-il fait savoir. Mon agent parle avec Aprilia, Honda et Yamaha. On verra ce qui en ressort. » Ducati, qui a déjà un sacré casse-tête interne à régler pour l’attribution de ses machines (Enea Bastianini, Jorge Martin, Johann Zarco…), n’est pas cité.

Des quatre pilotes KTM actuellement sous contrat, seul Brad Binder est signé pour 2023 – et même 2024. L’intérêt manifesté par KTM est donc synonyme de possibles changements à venir chez les Oranges, en dépit du fait que le team-manager, Francesco Guidotti, assurait récemment vouloir prolonger tous ses hommes.

Arrivé en MotoGP en 2019, Miguel Oliveira n’a connu que la KTM RC16, mais son rendement n’est pas celui espéré. Capable du meilleur comme du pire, il est plutôt dans la deuxième catégorie en ce moment. Le Portugais me compte que 43 points après sept courses, malgré les 25 marqués d’un coup en gagnant sur le mouillé à Mandalika. Il y a quelques semaines, nos confrères de Marca avançaient une prise de contact avec Yamaha.

Les deux autres pilotes KTM, Remy Gardner et Raul Fernandez, traversent aussi une période difficile dans l’équipe Tech3. Les débuts en MotoGP des deux hommes se font en dernière partie de classement, et seul l’Australien a marqué des points – trois. Mais étant rookies, ils devraient avoir la chance de continuer en 2023. À moins qu’ils ne décident d’aller voir ailleurs.

« Leur prouver qu’ils ont tort » : Rins entre consternation et motivation

✪ GP-Inside n’existerait pas sans ses abonnés. Intégralité des articles, version sans pub, concours à chaque GP […] Soutenez notre travail pour seulement 2€/mois, abonnez-vous et vivez la saison 2022 au cœur du MotoGP ! Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Denis N.
1 mois il y a

Miguel Oliveira comme les 2 ‘Juniors’ chez Tech 3 mais pour eux c’est si nouveau cette machine 2022, que c’est normal, ne donnent satisfaction. Seul Brad Binder s’en sort.
Il se dit de Rins et, Miller pourraient débarquer chez KTM…

[…] là pour ses autres machines. Pol Espargaro a été approché, son compatriote espagnol Alex Rins aussi, et il se murmure que Jack Miller s’est également attiré l’intérêt des […]

[…] rester en MotoGP, où il roule depuis 2017. « KTM s’intéresse à moi », a-t-il lui-même fait savoir après la course du Mans, terminée sur une chute dans la Dunlop. Co-leader du championnat après […]