La chute de Fenati vient (aussi) des qualifs



Comme en Argentine, Romano Fenati est parti de loin à Austin et a donc dû batailler dans le peloton. Jusqu’à chuter dans son duel avec Jakub Kornfeil.

Et si cette année, les qualifications étaient le point faible de Romano Fenati ? Au Qatar, une erreur de stratégie l’a fait partir 11e et il a dû se livrer pour remonter. En Argentine, il s’est élancé 7e mais a manqué son départ et s’est englué dans le peloton. Au Texas, il partait 12e, s’est longtemps laissé enfermer dans le peloton avant de remonter… et de tomber.

Après avoir rétrogradé jusqu’à la 16e place, le pilote Snipers était en effet en train de recoller aux leaders. Il venait de passer 9e lorsque ses espoirs se sont envolés sur une chute. On ne peut savoir ce qu’il serait advenu s’il n’avait pas eu à faire cette remontée, mais une chose est sûre : il est bien plus confortable de partir devant pour jouer la gagne et être de ceux qui impriment le rythme, plutôt que d’avoir à doubler 15 pilotes devant soi pour décrocher un résultat convenable.

« J’avais imaginé un week-end différent. Ici au Texas, j’espérais obtenir un bon résultat. Dimanche matin j’étais rapide au warm-up, mais en course je n’ai pas pris un bon départ. J’ai lutté pendant les premiers tours, puis j’ai commencé à pousser pour récupérer des places. » La suite, on la connaît.

Au championnat, les conséquences sont sérieuses : Fenati n’a marqué que 7 points en 3 courses. C’est le pire début de saison de sa carrière en catégorie Moto3. Les deux leaders du classement général, Jaume Masia et Aron Canet, sont à 38 points. Certes, il reste 16 Grands Prix et un tel écart se reprend. Mais il ne va pas falloir perdre trop de temps, car devant, personne ne l’attendra.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store