La Dorna au Qatar pour préparer la saison 2021



Le casse-tête sanitaire du Grand Prix moto du Qatar avance. Carmelo Ezpeleta, patron de Dorna Sports, s’est rendu sur place pour rencontrer les autorités locales. Les deux travaillent ensemble pour que le coup d’envoi de la saison 2021 puisse avoir lieu.

« Au travail pour assurer un début sûr et sécurisé en 2021 ! » Tel est le message envoyé par Dorna Sports cette semaine, après que Carmelo Ezpeleta, promoteur du championnat du monde MotoGP, soit allé rencontrer Khaled ben Khalifa ben Abdelaziz Al Thani, premier ministre du Qatar, où doit débuter la saison le mois prochain.

Avec l’annulation des essais hivernaux de Sepang (Malaisie), le petit émirat du Moyen-Orient est devenu la capitale de la pré-saison 2021 de MotoGP. Un premier test doit avoir lieu au circuit de Losail les 6 et 7 mars, avec un roulage ‘shakedown’ (essayeurs, concessions et rookies) la veille. Un second test s’y déroulera du 10 au 12, avant que les catégories Moto2/Moto3 ne prennent le relais du 19 au 21.

Le week-end suivant, du 26 au 28, sera celui du coup d’envoi de la saison, par le Grand Prix du Qatar. Et pour palier au report des épreuves américaines (Termas de Río Hondo en Argentine, Austin aux États-Unis), la piste de Losail accueillera une deuxième manche, le Grand Prix de Doha, du 2 au 4 avril.

Un protocole très strict pour lancer la saison

L’organisation de tous ces événements en temps de Covid-19 est un casse-tête sanitaire, que la Dorna est en train de régler avec les autorités locales. Le système de « bulle MotoGP » mis en place en 2020 sera reconduit, et d’après Motorsport, les équipes ont déjà reçu les consignes de leur périple qatari.

Le paddock sera sur pied dès le 4 mars, mais ses travailleurs – pilotes, employés des teams, organisateurs… – ne seront là-bas que le 3 mars. Or, les étrangers se rendant au Qatar sont censés effectuer une quarantaine d’une semaine à l’hôtel. Pour eux, le quarantaine sera évitée, sous couvert d’une autorisation spéciale délivrée par les autorités.

Un test PCR datant de moins de 72 heures sera exigé pour prendre l’avion pour Doha. Une fois arrivés, tout le monde devra se soumettre à un autre test PCR à l’aéroport. Ensuite, direction l’hôtel pour un isolement qui durera jusqu’à l’arrivée des résultats négatifs. Ce n’est qu’à cette condition que l’accès au pays et au paddock sera permis.

Une fois là-bas, la vie des pilotes et du staff sera soumise à de strictes restrictions. Les déplacements autorisés se limiteront au circuit de Losail. Pas de sortie de l’hôtel pour X ou Y activité, pas de location de voiture sans conducteur, pas de passage dans les centres commerciaux (l’organisation se chargera de fournir l’alimentation au circuit), etc. Le 5 avril, lendemain du Grand Prix de Doha, tout le monde devra avoir quitté les lieux.

Les autorités conseillent à tout le monde de rester sur place entre le 12 (fin du dernier test de pré-saison) et le 26 mars (premier jour du Grand Prix), et de patienter ces deux petites semaines. Mais il n’y a aucune obligation, et un retour en Europe est possible. Dans ce cas-là, le protocole sanitaire devra à nouveau être répété. Avec le risque que si un problème survient entre-temps, comme une contamination au Covid-19, les pilotes ne puissent pas se rendre dans l’émirat et participer aux deux premières épreuves du championnat.

Face aux multiples rebonds de l’épidémie, le Qatar a récemment prolongé les restrictions en vigueur sur son territoire. Au 19 février 2021, le pays est sur une moyenne de 452 cas détectés/jour sur 7 jours, pour une population totale d’environ 2,8 millions de personnes. On est loin du pic enregistré début juin (1 888 cas détectés/jour sur 7 jours, au 3 juin 2020). Mais les chiffres sont en hausse quasi-constante depuis le début de l’année. Alors que 16 morts ont été enregistrés entre début novembre et fin janvier, il y en a eu 8 de comptabilisés pour le seul mois de février, qui n’est pas encore terminé.

Au secours du GP du Qatar

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] 23 février : plus que 33 jours avant la première course de la saison 2021, le Grand Prix moto du Qatar, prévu le 28 mars sur le circuit de Losail. 33, comme le numéro sur la plaque de Brad Binder, […]

[…] 26 février : plus que 30 jours avant la première course de la saison 2021, le Grand Prix moto du Qatar, prévu le 28 mars sur le circuit de Losail. Chez Takaaki Nakagami, un objectif : monter enfin sur […]

[…] 1er mars : plus que 27 jours avant la première course de la saison 2021, le Grand Prix moto du Qatar, prévu le 28 mars sur le circuit de Losail. Le début de la deuxième saison complète en MotoGP […]

[…] 5 mars : plus que 23 jours avant la première course de la saison 2021, le Grand Prix moto du Qatar, prévu le 28 mars sur le circuit de Losail. Ce sera le premier départ dans la catégorie MotoGP […]