La Honda met Crutchlow en difficulté



Les difficultés physiques de Cal Crutchlow lors du dernier Grand Prix de Thaïlande ? « À cause de l’énergie dépensée pour piloter la Honda », explique Lucio Cecchinello, propriétaire de l’équipe LCR.

Voilà plusieurs mois que Cal Crutchlow émet des critiques au sujet de la RC213V : une moto trop aggressive, trop taillée pour Marc Marquez, qui se pilote sur l’avant, qui ne convient pas à son style de pilotage (…) Cela se traduit notamment par des passages à vide et plusieurs chutes (4 en course cette saison).

Lors de la dernière course, à Buriram, le Britannique a souffert de tendinites. La faute à la Honda ? « C’est parce que Cal doit dépenser beaucoup d’énergie pour piloter et apprivoiser la Honda, détaille Lucio Cecchinello. C’est pourquoi il s’est senti mal à l’aise en Thaïlande. Mais ce n’est pas un problème grave », rassure-t-il au sujet de la santé de son pilote.

Au championnat, les difficultés de Cal Crutchlow l’ont fait reculer à la 9e place. Il est désormais à 41 points de Fabio Quartararo (7e), leader du classement des pilotes satellites. « Les autres s’améliorent constamment. Nous devons trouver un moyen d’augmenter nos performances. Le vendredi, à Buriram, nous avions 4 Yamaha dans le top-5. C’est un signe que les rivaux ont trouvé quelque chose. Nous devons réfléchir à la manière de donner une meilleure moto à Cal. Nous devons trouver quelque chose. Nous travaillons toujours là-dessus, surtout dans le domaine du châssis et de l’électronique. »

Son coéquipier Takaaki Nakagami a aussi connu des difficultés, et se retrouve 12e du classement général alors que sa place semblait être dans le top-10. « C’est un autre signe du fait que nos concurrents se sont améliorés alors que nous n’avons pas réussi. Nous avons perdu une partie de notre compétitivité », poursuit Lucio Cecchinello. Le Japonais, qui avait terminé 5e au Mugello, se bat aujourd’hui pour entrer dans le top-10.

Quant à savoir pourquoi le contrat de Takaaki Nakagami n’a pas encore été renouvelé pour 2020, son patron n’est pas inquiet : « Cela arrivera bientôt. Le HRC et Taka négocient directement entre eux. Je ne suis pas impliqué là dedans. » Il y a quelques semaines, le Japonais essayait d’obtenir du matériel 2020 pour la prochaine saison.

Classement MotoGP après Buriram (15/19) : 1. Marquez 325, 2. Dovizioso 215 (-110), 3. Rins 167 (-158), 4. Viñales 163 (-162), 5. Petrucci 162 (-163), 6. Rossi 145 (-180), 7. Quartararo 143 (-182), 8. Jack Miller 119 (-206), 9. Crutchlow 102 (-223), 10. Morbidelli 90 (-235)… Classement complet ici

Zarco-LCR : « Lumière sera faite dès que possible »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de