La plus grande fierté de Rossi : « Gagner avec Yamaha après Honda »



Sa carrière, la VR46 Riders Academy, l’expérience F1 avec Lewis Hamilton : Valentino Rossi s’est livré à quelques confessions dans le journal espagnol Marca. Nous avons sélectionné et traduit quelques-uns des passages qui nous semblaient les plus pertinents. 

Le passé – Ce dont il est le plus fier : « Quand j’étais chez Honda, j’avais la meilleure moto et la meilleure équipe. J’ai gagné trois titres en quatre ans, mais ce qui me fait être le plus fier est la valeur qu’a le fait de changer et aller chez Yamaha. Yamaha est aujourd’hui à un top niveau, mais à cette époque il fallait être très courageux, et aussi un peu stupide, pour passer de Honda à Yamaha. Si je regarde mon passé, ma carrière, c’est ce dont je suis le plus fier : accepter ce défi et gagner avec une autre moto. »

Le présent – La vie entre les courses : « Ma vie est très similaire (à celle du confinement), parce qu’en général je suis chez moi. Je ne vois pas beaucoup de personnes, je suis avec ma famille, ma copine. Je vois parfois mes amis les plus proches. Nous nous entraînons, comme toujours. Je ne vais pas à la salle, je m’entraîne directement chez moi parce que j’ai une petite salle à la maison. Pour le reste, nous prenons parfois les motos et allons au Ranch. C’est très tranquille. En Italie ça va, même s’il faut faire attention. »

Le présent – Les données : « Dans le MotoGP moderne, toutes les données sont disponibles, donc c’est très important de regarder les données des autres pilotes. Chez Yamaha tout est ouvert entre notre équipe et celle de Petronas. Nous regardons les données, surtout quand il y a un pilote particulièrement rapide. Cela arrive aussi chez les autres constructeurs. C’est important de comprendre les points forts des autres et essayer de progresser où on en a besoin. C’est bien de pouvoir voir les données. »

Le présent – Les succès de la VR46 Academy : « Nous sommes très fiers. Pas seulement moi, aussi Uccio, Albi, Carlo… Tous ceux de la VR46. Je crois que nous avons une très bonne organisation. Nous essayons de les aider, d’abord avec les entraînements, parce que je mets sur la table toute mon expérience et un très bon entraînement pour les pilotes de motos, mais aussi en termes de gestion, pour les aider à avoir une bonne équipe avec une moto compétitive. Nous aidons également à ce qu’ils deviennent adultes. Cela nous donne beaucoup de satisfactions. C’est très bien de les suivre en Moto3, Moto2 et MotoGP. Nous les aidons toujours, sommes toujours ensemble. Ils me le rendent bien parce qu’avec eux je me sens plus jeune. Nous nous entraînons ensemble et nous nous ennuyons moins. C’est un très bon projet, je m’éclate. »

Le futur – devenir chef d’équipe : « Nous sommes très contents avec notre équipe. J’ai compris que c’est très difficile de maintenir une équipe comme ça en vie parce qu’il faut toujours beaucoup d’argent, mais nous sommes très fiers de l’organisation et l’équipe a très bien travaillé. Pour le moment je préfère être pilote, donc je roulerai aussi l’an prochain. Quand j’arrêterai, j’aurai plus de temps pour suivre l’équipe. »

Extra – L’échange MotoGP/F1 avec Hamilton : « Ce fut une journée inoubliable. Premièrement pour connaître Lewis plus en profondeur. Nous avons passé deux jours ensemble, partagé des pensées, mangé ensemble. Je l’aime beaucoup. C’est un passionné du monde des sports mécaniques et aussi de la moto. Mais c’est aussi quelqu’un de très amusant, et il a un grand respect pour tous. C’est un bon gars. Ensuite, ce fut un authentique test avec une F1. Mercedes m’a tout donné : toute l’équipe de Lewis et la voiture authentique. Je me suis bien amusé car la voiture est impressionnante. C’est difficile à expliquer car c’est incroyable : la vitesse, l’accélération, le freinage, le grip dans les virages. Je ne l’oublierai jamais. J’espère que dans le futur nous en referons. »

Championnat MotoGP après le GP de République-Tchèque : 1. Quartararo 59 pts, 2. Viñales 42 (-17), 3. Morbidelli 31 (-28), 4. Dovizioso 31 (-28), 5. Binder 28 (-31), 6. Zarco 28 (-31), 7. Rossi 27 (-32), 8. Nakagami 27 (-32), 9. Miller 20 (-39), 10. Rins 19 (-40)…

Rossi : Marini en MotoGP ? « Il a le potentiel pour »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de