La saison 2020 de… Tito Rabat



GP-Inside revient en décembre sur la saison 2020 des 27 pilotes qui ont participé à au moins un Grand Prix MotoGP cette année. Ce sera peut-être la dernière de Tito Rabat, plus dans la catégorie en 2021.

Après plusieurs années compliquées, marquées par des blessures et un matériel pas forcément compétitif, Tito Rabat abordait 2020 avec beaucoup d’espoir. L’arrivée de Johann Zarco chez Reale Avintia Racing (qui allait devenir Esponsorama Racing) lui « donnait des ailes ». Elle s’était accompagnée d’un renforcement du partenariat Avintia-Ducati, qui lui procurait la sensation de ne plus être dans une équipe privée. Et le pilote catalan se voyait en mesure de lutter pour des résultats compris entre la 5e et la 12e place.

Un an plus tard, le scénario a tourné à la catastrophe. D’abord en termes de résultats. Ce fameux top-12 n’a été accroché qu’une seule fois lors de la course de Jerez 2 (11e), marquée par huit abandons. Jamais il n’a réussi à se hisser en Q2, décrochant un seul top-15 en qualification (15e à Brno). Tito Rabat a terminé l’année avec seulement 10 points marqués, le pire bilan de sa carrière.

Ensuite, en interne. Le Barcelonais estime que Ducati ne lui a pas donné l’aide suffisante qui lui aurait permis de gagner quelques dixièmes, et ainsi se retrouver à la lutte dans le bon wagon. Les dernières épreuves ont été marquées par une certaine tension. À tel point qu’il a accusé sa propre équipe, Reale Avintia Racing, de lui « mettre des bâtons dans les roues ».

Son histoire avec le team andorran s’est terminée sur une 18e place à Portimao. Avec le team andorran, et peut-être bien en MotoGP tout court. Tito Rabat n’a pas été conservé pour 2021, remplacé par Luca Marini. Et ce alors qu’il disposait pourtant d’un contrat de deux saisons avec l’équipe, signé au mois de juillet 2019.

Le champion du monde Moto2 2014 en reste donc pour l’instant à 77 courses en MotoGP, avec une 7e place pour meilleur résultat (Grand Prix d’Argentine 2018). Au sortir de cette carrière, il estime ne pas avoir eu le matériel nécessaire pour faire ses preuves. « En MotoGP, je n’ai pas eu ma chance. J’ai toujours roulé dans des équipes privées. Dans cette situation, il est très difficile de faire de bonnes courses dans cette catégorie. Ce n’est pas impossible, mais vous avez moins de chances d’obtenir de bons résultats. (…) C’est très difficile de montrer son talent en MotoGP quand on roule pour un team privé. J’ai pu le montrer en Moto2 et j’ai encore la force de le montrer. »

S’il a dit aurevoir à la catégorie reine, Tito Rabat ne prend pas sa retraite sportive. Aux dernières nouvelles, il serait en partance pour le championnat du monde Superbike. Il listait d’ailleurs les points positifs d’un tel transfert à après le Grand Prix du Portugal. « Je pourrais m’entraîner avec ma moto près de chez moi, sur la piste d’Almeria, et il y a moins de pression à tous les niveaux. Je pense que le paddock WSBK est un endroit plus agréable, plus familier et plus amusant. Il y a peut-être moins d’intérêts en jeu. »

Le mondial Superbike est « une option », qui pourrait se concrétiser avec le siège de la Ducati du Barni Racing Team. « C’est aussi un championnat de très haut niveau. Ce n’est pas du MotoGP, mais les pilotes sont toujours très bons. » Il y retrouverait plusieurs anciens pilotes MotoGP, à l’image de Scott Redding, Eugene Laverty ou Alvaro Bautista.

Tito Rabat en 2020, c’est :
Courses : 14
Victoires : 0
Podiums : 0 (meilleur résultat : 11e à Jerez 2)
Meilleurs tours : 0
Poles : 0
Premières lignes : 0 (meilleure qualification : 15e à Brno)
BMW M Award : 21e (1 pt)
Championnat : 22e (10 pts)

Faits notables :
– Espoirs de progrès suscités par l’arrivée de Johann Zarco et le renforcement du partenariat entre Avintia et Ducati.
– Résultats décevants, seulement 10 points marqués à la fin de la saison et une 11e place pour meilleur résultat.
– Problèmes en interne dans l’équipe et rupture du contrat qui devait lui permettre de disputer la saison 2021.
– Départ – définitif ? – de la catégorie MotoGP. Possible rebond en championnat du monde Superbike, à confirmer cet hiver.

Tito Rabat : « Je ne paierai pas un euro de plus pour rouler »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] La saison 2020 de… Tito Rabat […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store