La VR46 chez Ducati, « toutes les conditions sont réunies »



L’accord entre la structure VR46 et Ducati pour la saison 2022 de MotoGP est pour bientôt. « Il me semble que toutes les conditions sont réunies pour penser à une collaboration », s’avance Paolo Ciabatti.

La VR46 ne devrait plus tarder à dévoiler le nom du constructeur avec lequel elle disputera la saison 2022 de MotoGP, sa première en tant qu’équipe complète.

Ducati, en pole depuis le début, va perdre le team Esponsorama Racing mais veut conserver ses six motos sur le plateau. Aprilia cherche à ouvrir son équipe satellite, mais a reconnu que la RS-GP n’était pas encore assez compétitive pour intéresser la VR46. Yamaha a prêté l’oreille mais devrait poursuivre avec le Sepang Racing Team, aidée par l’appui du sponsor Petronas. Quant à Suzuki, jamais nos informations ne sont allées en ce sens.

Les négociations avec Ducati se sont intensifiées en avril, et seraient aujourd’hui dans leur dernière ligne droite. Le directeur sportif de Ducati Corse, Paolo Ciabatti, n’a pas révélé l’information à la télévision italienne Sky, mais jamais ses propos n’avaient été aussi avancés : « Nous parlons avec la VR46 depuis plus d’un mois, ce n’est pas un secret. Il n’y a pas que nous, mais il me semble que toutes les conditions sont réunies pour penser à une future collaboration. Voyons si nous pouvons le concrétiser, ce serait une très belle chose. »

Les conséquences « mercato » de ce deal seraient multiples. D’abord, Ducati réaliserait son souhait de continuer à aligner six motos sur la grille. Ensuite, il libérerait pleinement la route Yamaha pour sa prolongation avec le Sepang Racing Team. Enfin, il ferait un peu plus pencher la balance de Gresini Racing vers celle d’Aprilia, qui va disposer de son propre team usine mais cherche à ouvrir une équipe satellite.

Quels pilotes pour l’Aramco Racing Team VR46 ? La place de Luca Marini, demi-frère de Valentino Rossi, est assurée. De par sa proximité avec la structure italienne, mais aussi parce que cela fait objectivement sens : il vient d’arriver en MotoGP, a obtenu quelques résultats intéressants (passage en Q2 à Portimao, 12e place à Portimao puis au Mans) et a besoin de temps pour découvrir la catégorie reine. L’identité de son coéquipier est elle moins certaine.

Pilote Avintia Esponsorama Racing, Enea Bastianini est sous contrat Ducati jusqu’à fin 2021. Les Rouges aimeraient conserver le champion du monde Moto2 sortant, actuel meilleur rookie au classement du championnat, mais doivent pour cela le placer dans l’équipe VR46. Cette-dernière pourrait céder si, en contrepartie, elle reçoit des Desmosedici GP22. L’autre piste à explorer conduit à Marco Bezzecchi, pilote du Sky Racing Team VR46 en Moto2.

Mugello, Rossi : « Confirmer les progrès du test de Jerez »

✪ Vous aimez notre travail ? Aidez-nous à survivre et continuer en devenant membre Premium. Au programme : accès au contenu exclusif, site 100 % sans pub, développement du média, concours à chaque GP (…) Merci du soutien !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] La VR46 chez Ducati, « toutes les conditions sont réunies » […]

[…] La VR46 chez Ducati, « toutes les conditions sont réunies » […]