Le départ, la douleur, le podium… Fabio Quartararo raconte son Barcelone !



Fabio Quartararo a obtenu le premier podium de sa carrière MotoGP lors du Grand Prix de Catalogne. Une course difficile où il a dû lutter face à d’autres adversaires, mais aussi face à la douleur de son opération.

Auteur de la deuxième pole position de sa carrière (lire ici), Fabio Quartararo savait qu’il lui faudrait réussir son envol, ce qu’il ne maîtrise pas encore en catégorie reine. Là, cela s’est plutôt bien passé. Du moins à première vue. « Nous avons fait notre meilleur départ de la saison, en perdant seulement deux positions », raconte-t-il.

Seulement, quelques mètres plus loin, il s’est retrouvé au septième rang. « J’ai fait une petite erreur au virage 4, je me suis un peu touché avec Marc. Je pensais que je pouvais passer et je l’ai percuté, j’ai perdu quatre positions. » Il y avait alors pas mal de monde à remonter.

Devant lui, l’accrochage entre Jorge Lorenzo, Maverick Viñales, Andrea Dovizioso et Valentino Rossi (lire ici) lui a facilité la tâche. Remontant, le pilote Yamaha s’est retrouvé en bagarre pour la deuxième place face à Danilo Petrucci et Alex Rins. « C’était très difficile car la Ducati et la Suzuki sont très rapides en ligne droite. » À la fin du week-end, il y a en effet une grosse différence entre les vitesses max de Rins (345,7 km/h), Petrucci (344,7 km/h) et Quartararo (338,6 km/h).

« L’adrénaline efface la douleur »

Dans le duel, Alex Rins a fait une erreur et a presque chuté. Fabio Quartararo a alors porté l’estocade. « J’ai réussi à passer au virage 3, le bon moment pour attaquer et ne pas me faire passer en ligne droite. J’ai pris 5 dixièmes d’avance et j’ai fait les 6 derniers tours à fond. » Il franchit l’arrivée deuxième, décrochant là son premier podium en MotoGP. « Un sentiment incroyable. »

Opéré du syndrome des loges 12 jours plus tard, le pilote Yamaha avait mal le samedi. « Mais avec la motivation de la course, la lutte pour le podium, on pense à autre chose. L’adrénaline efface la douleur. Avec les médicaments je n’ai pas senti grand chose, sauf dans les derniers tours quand j’ai attaqué. C’était difficile de faire les chronos, mais je suis content de comment nous avons géré ça. »

Au classement du championnat (à consulter ici), Fabio Quartararo passe de la 12e à la 7e place. Il est plus que jamais leader des rookies (29 points d’avance sur Joan Mir), deuxième représentant Yamaha (21 longueurs de retard sur Valentino Rossi) et également deuxième meilleur pilote satellite (2 points de différence avec Jack Miller).

Barcelone, Rossi (out) : « Dommage, j’avais de très bonnes sensations »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Le départ, la douleur, le podium… Fabio Quartararo raconte son Barcelone ! […]

[…] Le départ, la douleur, le podium… Fabio Quartararo raconte son Barcelone ! […]