Le futur de Rossi s’écrit en voiture



Valentino Rossi prévoit de faire de la course automobile en 2022. « Je me sens un pilote pour la vie, je vais juste passer de moto à voiture. »

Valentino Rossi a annoncé de jeudi la fin de sa carrière de pilote MotoGP, effective à l’issue de la saison 2021. De pilote MotoGP, oui, mais pas de pilote tout court. Le nonuple champion du monde a bien l’intention de continuer à s’aligner sur des grilles de départ, mais en ajoutant 2-roues à sa monture. Comme régulièrement expliqué tout au long de sa carrière, il compte faire de la compétition automobile, une fois le guidon de sa Yamaha YZR-M1 ramenée au box.

« J’ai toujours dit que j’aime rouler en voiture, juste un peu moins qu’en moto, a-t-il souri en conférence de presse, ce jeudi, donc je pense que je roulerai en voiture l’an prochain. Mais pour le moment, tout est en construction, nous essayons de comprendre, ce n’est pas encore décidé mais je me sens pilote pour toute ma vie, je passe juste de moto à auto. Évidemment pas au même niveau, mais je pense que je roulerai de toute façon. »

Cette nouvelle page de sa vie sportive sera un retour aux sources, car les premiers kilomètres de Valentino Rossi ne se firent pas en moto, mais bien sur 4-roues. « J’ai commencé en go-kart, car Graziano (son père, ancien pilote moto, NDLR) avait peur de la course moto, parce qu’il a eu beaucoup de blessures et pense que les voitures sont un peu plus sûres », a-t-il détaillé.

« Après 2-3 ans de go-kart j’ai essayé la minimoto, et heureusement j’ai fait de la course. Je dis ‘heureusement’ parce que je ne sais pas si j’aurais obtenu les mêmes résultats en voiture, peut-être pas, donc c’était un bon choix (sourire). Mais c’est resté dans mon coeur, et pendant ma carrière j’ai toujours essayé d’améliorer mes compétences en voiture, de rouler, faire des kilomètres, pour être prêt pour ce moment. »

On a ainsi pu le voir en lice en WRC, une première fois au Rallye de Grande-Bretagne 2002 (abandon), puis en Nouvelle-Zélande en 2006 (onzième), avant de revenir sur l’archipel britannique en 2008 (douzième). Il a également remporté à sept reprises le Monza Rallye Show (2006, 2007, 2012, 2015, 2016, 2017, 2018), événement one-shot disputé près de chez lui, en Italie.

Après ces courses de rallye et quelques tests de Formule 1, Valentino Rossi s’est mis à l’Endurance avec deux participations aux 12 Heures du Golfe, en 2020 (Abu Dhabi) et 2021 (Bahreïn). Équipé d’une Ferrari 488 GT3, il a, en compagnie de Luca Marini et Alessio Salucci, terminé troisième du scratch l’an dernier, puis quatrième il y a quelques mois.

La saison 2022 pourrait être sa première dans un championnat complet en automobile. L’Italien a également fait part de son désir de participer aux mythiques 24 Heures du Mans. « Je ne connais pas mon niveau, ce n’est pas le même qu’en moto, mais si vous êtes un vrai pilote, vous ne roulez pas juste pour l’amusement : vous roulez pour être fort, pour gagner, pour obtenir de bons résultats. Mais pour le moment je ne sais pas avec quelle voiture quelles courses. J’ai dit que je voulais faire les 24 Heures du Mans et il y a beaucoup de courses automobiles dans le monde, donc je pense que je peux m’amuser. »

Avant ça, neuf Grands Prix moto sont à son programme dans les trois prochains mois. Le premier ce week-end au Red Bull Ring de Spielberg.

Concours Styrie : Gagnez nos goodies Rossi

✪ Cet article vous plaît ? Donnez-nous la chance de continuer ! Soutenez notre travail, Gagnez nos concours, Accédez à tout notre contenu et passez en mode 100 % sans pub. Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
GUS
1 mois il y a

Ah ? il ne sera pas pilote d’essai Yamaha ?

[…] Le futur de Rossi s’écrit en voiture […]

Adao
1 mois il y a

J espère un jour que il ira aussi faire 24 heure de moto au Mans s ça serait super a bientot

[…] Le futur de Rossi s’écrit en voiture […]