Le Mans : La pluie menace, l’incertitude plane



Des averses pourraient perturber les courses du Grand Prix de France, dimanche, bouleversant un week-end où les essais devraient tous se dérouler sur le sec.

Le Grand Prix de France 2022 sera-t-il le premier 100 % sec depuis 2018 ? Les prévisions météo l’indiquaient à une petite semaine de l’épreuve. Mais plus les jours passent, plus les possibilités d’averses le dimanche grandissent. Et à une trentaine d’heures du départ de la course MotoGP, le scénario d’une course sur le mouillé, ou en flag-to-flag, n’est plus à exclure.

Les probabilités d’orages en fin de matinée, dimanche, sont désormais de l’ordre de 60 %, et tournent aux environs de 50 % pour 14h, heure à laquelle sera donné le départ de la course MotoGP. Il n’est donc pas impossible de voir des pneus pluie de sortie en course, après que toutes les séances d’essais aient été effectués sur le sec.

Le dernier Grand Prix de France avait démarré sur le sec, avant qu’une averse ne contraigne les pilotes à passer aux stands pour chausser les pneumatiques appropriés. Il avait plu un peu plus tôt sur la grille en 2020, et la course s’était terminée sur une piste séchante.

Le Mans : Horaires et Programme du GP de France

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires