Le Mans, Marc Marquez : « Besoin de temps »



Toujours en phase de récupération, Marc Marquez a pu augmenter un peu l’intensité de son entraînement, mais est toujours loin d’être à 100 %. Les conditions humides du Grand Prix de France, qui rendent le roulage moins exigent que sur le sec, pourraient l’aider sur le plan de la condition physique. 

Un peu mieux physiquement, mais pas au top : « La consolidation de l’os est en bonne voie. Entre Jerez et Le Mans j’ai pu augmenter un peu mon entraînement à la salle, nous avons un peu changé le programme. À la salle je commence à sentir plus de force, plus de muscle au bras droit, mais nous sommes encore loin si on compare les deux bras. (…) Évidemment que je demande au docteur, je dis que je veux rouler normalement ; il a dit qu’on a besoin de temps et que si tout va bien, peut-être qu’après Le Mans je pourrai faire un jour de moto entre les courses. Nous n’avons pas de temps mais nous avons besoin de temps. »

Un Grand Prix humide : « La météo va être l’une des clés du week-end et nous devons nous adapter. D’un côté j’aimerais rouler sur le sec parce que c’est la meilleure manière de poursuivre ma récupération, et d’un autre sur le mouillé c’est plus la loterie, c’est moins exigeant physiquement et cela aide. »

Les difficultés de Honda : « Honda travaille beaucoup, essaie de nouveaux éléments, différentes choses, mais tout devient plus difficile quand nous n’avons pas un pilote très rapide. Si un pilote est devant à chaque séance, tout devient plus facile pour les ingénieurs. L’an dernier ils avaient un rookie, Crutchlow n’était pas à son meilleur niveau, Nakagami roulait avec la moto de 2019… Ces choses n’ont pas aidé. Maintenant il semble que tout est sur la bonne voie mais nous avons besoin de temps. Honda travaille dur et est chaque fois plus proche. »

Développer la moto : « Mes commentaires ne sont pas précis parce qu’à cause de la fatigue qui arrive, je roule différemment au fil des sessions, ma position sur la moto change, les réglages aussi… L’un des objectifs du test de Jerez était de revenir à comment je roulais en 2020, mais ça n’a pas été possible. Nous essayons de comprendre où nous sommes et où nous étions avant. »

La « Marquez-dépendance » de Honda en chiffres

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
1 mois il y a

Il faut apprendre la patience, Lorenzo a était blessé deux fois en 2013 c’est pourquoi Marquez a été champion cette année la ,alors pouvoir prendre le temps de revenir est une bonne chose pour un pilote qui a déjà 8 titre de champion du monde ,une année de plus sans titre n’est pas non plus un drame

[…] Le Mans, Marc Marquez : « Besoin de temps » […]

Jean-louis Hirschenhahn
1 mois il y a

Le problème c’est pas l’os mais le nerf radial touché qui pose problème mais chut une fenêtre a cassé une plaque en titane😄😄😄