Le Mans : Marquez (2e) fait taire ses détracteurs



Personne n’aurait parié sur un podium d’Alex Marquez au Mans, ce dimanche. Encore moins dans des conditions mouillées, alors qu’il n’avait disputé que des courses sur le sec en MotoGP. Il l’a pourtant fait, et rapporte à Honda son premier trophée de l’année.

C’est sans aucun doute la plus grosse surprise du jour, peut-être même plus que la victoire de Danilo Petrucci : la deuxième place d’Alex Marquez au Grand Prix de France. Dix-huitième sur la grille, le pilote Repsol Honda a montré une aisance jusqu’alors jamais vue sur le bitume trempé du circuit Bugatti. Impressionnant quand on sait que c’est un rookie et qu’il manque d’expérience dans ces conditions.

« Je me sentais très bien, j’avais une très bonne traction », expliquait-il à l’arrivée. Alors qu’il s’était trompé dans le choix de ses pneumatiques à Barcelone, il semble que cette fois, les bons choix ont été faits pour les réglages de sa Honda RC213V. « Nous avons roulé avec le pneu medium à l’avant parce que je pouvais pousser plus loin sur les freins et j’avais plus d’assurance, car la Honda est toujours très critique sur l’avant. »

Sa course se résume alors en un mot : remontée. Sorti 10e du premier tour (8 places de gagnées !), Alex Marquez a progressivement remonté le fil du peloton, jusqu’à revenir sur les leaders. Certains incidents lui ont facilité les choses, comme la panne mécanique de Jack Miller ou la chute d’Alex Rins, mais il était bien là.

L’Espagnol semblait même avoir les armes pour se battre pour la gagne, mais il a mis trop de temps à doubler Andrea Dovizioso ; Danilo Petrucci en a profité pour filer et ne plus être rattrapé. L’écart s’est réduit dans les derniers kilomètres et Alex Marquez pense qu’il avait « des chances de gagner ».

« J’ai vu qu’au début les Ducati étaient très rapides, mais ensuite elles ont grandement ralenti. À ce moment j’ai vu qu’il fallait attaquer et être agressif. J’ai perdu du temps derrière Cal (Crutchlow) et surtout Dovizioso, c’est là que Petrucci s’est échappé ; sinon nous serions arrivés ensemble à la fin. (…) J’ai eu du mal à doubler Dovi car c’est un grand freineur et il accélère très bien. En plus, la Ducati lui donne un avantage dans les lignes droites. Il est aussi expérimenté et il a voulu me reprendre, mais j’ai réussi. C’est très bien d’avoir un premier podium, surtout que je partais 18e. »

Heureux, Alex Marquez débloque le compteur de podiums de Honda en 2020. Il montre surtout qu’il mérite sa place en MotoGP, et aspire maintenant à concrétiser sur le sec. « Je suis très content pour l’équipe, ça a été une bonne journée. Maintenant il faut refaire ça sur le sec, où c’est plus difficile. »

« Il faut continuer à travailler. Je me sens plus fort chaque jour. (…) Un podium sur le mouillé ne signifie pas grand chose, mais ça te permet de continuer à y croire. Je suis passé en MotoGP au bon moment et nous faisons bien les choses. »

GP de France – Résumé et résultats

Championnat MotoGP après Le Mans : 1. Quartararo 115 pts, 2. Mir 105 (-10), 3. Dovizioso 97 (-18), 4. Viñales 96 (-19), 5. Nakagami 81 (-34)… Classement complet ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de