Le Mans, Mir : « Fabio avait quelque chose en plus sur le sec »



Gêné par une chute puis des problèmes d’adhérence, Joan Mir a manqué le top-10 au Grand Prix de France (11e). Mais il limite les dégâts dans la course au titre, puisque Fabio Quartararo ne lui a repris que 2 points.

La série de podiums de Joan Mir a pris fin au Mans, où un week-end compliqué attendait le pilote Suzuki. En difficulté aux essais (14e), il était condamné à effectuer une nouvelle remontée en course. Mais la pluie est venue compliquer les choses lors de la mise en grille, et s’est présentée à lui la première course de sa carrière MotoGP sur le mouillé.

L’affaire s’est encore corsée lorsque l’Espagnol a vu Valentino Rossi tomber devant ses roues, au premier passage de la chicane Dunlop. Gêné, il y a laissé environ 2 secondes et s’est retrouvé 15e à la fin du premier tour. L’écart avec les leaders était déjà de 5 secondes, et ça n’allait pas s’arranger.

Parti avec les pneus medium à l’avant et à l’arrière, Joan Mir a mis du temps à faire chauffer ses gommes et entrer dans le rythme. Comme pour Johann Zarco, sa course s’est divisée en deux parties, la seconde étant celle où les pneus ont mieux fonctionné et où il s’est mis à rouler plus vite que ses adversaires. « Les conditions étaient très difficiles à gérer. En début de course j’ai eu beaucoup de mal à faire chauffer le pneu arrière. Mais ensuite, quand les bonnes sensations sont revenues, je me suis senti très compétitif. Il faut voir ce qui est arrivé, car je suis passé d’être parmi les plus lents à être l’un des plus rapides. »

À tel point que le pilote Suzuki, accompagné par Maverick Viñales, a réussi à rattraper et doubler Fabio Quartararo dans les derniers kilomètres. Mais le Français lui a rendu la pareille, le reléguant à la dernière place du trio. « J’étais 9e en entrant dans la dernière chicane puis j’ai perdu la bonne trajectoire quand Fabio m’a doublé et m’a fait élargir, mais c’est la course », commente Joan Mir, 11e. « On se battait avec Maverick et Fabio comme si c’était pour gagner, alors que c’était pour finir dans le top-10. C’était un peu triste », plaisante-t-il.

Deux sentiments l’accompagnaient à l’arrivée : la satisfaction d’avoir été rapide pour une première sur le mouillé, et le mécontentement de terminer loin en termes de classement. Il conserve sa place de dauphin de Fabio Quartararo et ne perd que 2 points sur lui au championnat.

Lucide, Joan Mir admet que ce n’est pas une si mauvaise opération, et avoue qu’il aurait sûrement cédé plus s’il n’y avait pas eu de pluie. « Sur le sec, Fabio avait quelque chose en plus que les autres, et si on prend en compte le fait que je ne me sentais pas très bien, j’aurais sûrement perdu plus de points. On peut se permettre une mauvaise course, mais nous ne pouvons pas répéter ce résultat en Aragon », conclut-il. À ce week-end pour la revanche, donc.

GP de France – Résumé et résultats

Championnat MotoGP après Le Mans : 1. Quartararo 115 pts, 2. Mir 105 (-10), 3. Dovizioso 97 (-18), 4. Viñales 96 (-19), 5. Nakagami 81 (-34)… Classement complet ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de