Le Mans, Mir (J2) : Pire qualification de l’année, condamné à remonter



Joan Mir est resté coincé en Q1 et n’occupera que le 14e rang de la grille de départ du Mans. Il lui faudra prendre des risques pour remonter et poursuivre sa série de podiums.

Les qualifications sont le point faible du Team Suzuki Ecstar et ce ne sont pas celles du Grand Prix de France qui diront le contraire. Treize jours après leur double-podium de Barcelone, Joan Mir et Alex Rins ont manqué leur samedi au Mans. Contraints à passer par la Q1 à l’issue des essais libres, ils n’ont pas réussi à s’en sortir et aller en Q2. Le premier partira 14e, le second 16e.

Joan Mir fait là sa plus mauvaise qualification de la saison – sa pire place sur la grille était 11e à Misano 2, pour le Grand Prix d’Émilie-Romagne. Il n’était plus parti d’aussi loin depuis août 2019, lorsqu’il avait terminé les essais de Brno (République-Tchèque) au 19e rang.

Cette contre-performance arrive alors qu’il vient d’acquérir le statut de candidat au titre, après ses trois podiums consécutifs et sa deuxième place actuelle au championnat, à seulement 8 points de Fabio Quartararo. Joan Mir est habitué aux remontées (de 11e à 2e à Misano 2, de 8e à 2e à Barcelone…) et devra en faire une de plus au Mans, dimanche. D’autant plus que son rival pour le titre, Fabio Quartararo, s’élancera depuis la pole.

Joan Mir : « J’ai beaucoup de mal et c’est difficile d’être compétitif ici. Les conditions météo sont extrêmes et le froid affecte mes sensations avec les pneus, en particulier l’avant. J’ai du mal à garder le pneu avant à sa meilleure température, et cela signifie que c’est dur pour moi de faire un bon secteur 1, dans la chicane Dunlop après la ligne droite. Les autres secteurs ne sont pas si mauvais, mais nous payons les frais de ce que nous perdons dans le premier. »

« Nous devons analyser les données ce soir et essayer de trouver de bonnes solutions. Ça va être difficile de reprendre autant de positions, mais la première priorité est de trouver les bonnes sensations qui me permettront d’atteindre la meilleure place possible à l’arrivée. »

GP de France – Grille de départ MotoGP :
1. Fabio Quartararo
2. Jack Miller
3. Danilo Petrucci
4. Cal Crutchlow
5. Maverick Viñales
6. Andrea Dovizioso
7. Francesco Bagnaia
8. Pol Espargaro
9. Johann Zarco
10. Valentino Rossi
11. Franco Morbidelli
12. Miguel Oliveira
— (Q1)
13. Takaaki Nakagami
14. Joan Mir
15. Aleix Espargaro
16. Alex Rins
17. Brad Binder
18. Alex Marquez
19. Bradley Smith
20. Iker Lecuona
21. Stefan Bradl
22. Tito Rabat

Championnat MotoGP après Barcelone : 1. Quartararo 108 pts, 2. Mir 100 (-8), 3. Viñales 90 (-18), 4. Dovizioso 84 (-24), 5. Morbidelli 77 (-31), 6. Miller 75 (-33), 7. Nakagami 72 (-36), 8. Rins 60 (-48), 9. Oliveira 59 (-49), 10. Binder 58 (-50)…

Vidéo : La superbe habileté de Mir après sa chute au Mans (FP3)

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de