Le Mans, MotoGP : Bezzecchi sort du chaos, podium pour Zarco !



Le millième Grand Prix de l’histoire aura été marqué par plusieurs chutes spectaculaires, parmi lesquelles celle du leader du championnat, Francesco Bagnaia. Marco Bezzecchi est sorti vainqueur du chaos devant Jorge Martin et Johann Zarco, troisième devant son public. 

116 692 spectateurs ce dimanche, 278 805 sur l’ensemble du Grand Prix de France. Du jamais vu pour le MotoGP au Mans. En ce jour de record, et de millième Grand Prix de l’histoire, il fallait forcément s’attendre à une course pleine de rebondissements. Et on a pas été déçu. Il s’est passé tellement de choses au circuit Bugatti qu’il est difficile de savoir par où commencer ce résumé. Prenons donc les choses dans l’ordre chronologique.

Deuxième sur la grille, Marc Marquez signe le holeshot devant Jack Miller, Luca Marini et le poleman Francesco Bagnaia. La chicane Dunlop est passée sans incident, mais le premier se produit quelques mètres plus bas, à la Chapelle : Alex Marquez est trop optimiste sur son freinage et fait écarter Johann Zarco, qui recule 10e, et Brad Binder qui se retrouve 18e. Le deeuxième du sprint du samedi n’est déjà plus dans la course à la victoir.

À l’aise sur un tracé où il a gagné en 2021, Miller prend les commandes à M. Marquez au deuxième tour, tandis que Bagnaia double Marini pour la 3e place. Le leader du championnat est dans le coup mais ses espoirs de triomphe vont virer court. Au cinquième tour, Maverick Vinales l’attaque dans les Esses bleus mais Pecco tente de répliquer par l’extérieur. Les deux hommes se touchent une fois, puis deux fois, et c’est la chute. Ça fait donc déjà trois résultats blancs en cinq Grands Prix pour le pilote officiel Ducati.

Le public a à peine le temps de souffler que Marini glisse et tente de se récupérer à la sortie de la Dunlop, mais l’écart de trajectoire provoque une collision avec A. Marquez. Les deux hommes sont à terre et les concurrents qui arrivent derrière les évitent miraculeusement. La course vient de perdre quatre de ses protagonistes en l’espace de quelques secondes. Cela profite à ceux restés sur leurs roues, notamment Fabio Quartararo qui s’installe dans le top-10.

Devant, Miller mène devant Marquez et Jorge Martin, mais les trois hommes se font bientôt rejoindre par un Bezzecchi aussi surprenant que flamboyant. L’Italien doit rendre une position pour un dépassement jugé trop musclé par les Stewards FIM MotoGP, mais son rythme est si supérieur qu’il ne met pas longtemps à la récupérer. Il dérobe le leadership à Miller au tour 11. Le début de la descente aux enfers pour l’Australien, rapidement attaqué par M. Marquez puis Martin.

Les kilomètres défilent et les dixièmes d’avance s’accumulent pour le pilote de la VR46 Riders Academy. Son avantage passe bientôt la seconde, tandis que M. Marquez ne parvient pas à se défaire de Martin malgré un choix de pneu plus dur à l’avant. Fidèle à lui-même, Zarco est de plus en plus compétitif au fil des tours et commence à revenir sur le duo à la lutte pour le podium.

Le duel entre les Espagnols débute au 21e des 27 tours à boucler. Martin passe mais M. Marquez réplique une fois, puis deux, puis trois. La quatrième est la bonne pour le pilote Ducati au 26e passage dans le virage du Musée. Doublé à l’intérieur, M. Marquez perd le contrôle de sa Honda et finit sa course dans le bac à graviers. Du pain béni pour Zarco qui se retrouve 3e et a assez d’avance sur ses poursuivants pour gérer. Le Français revient même sur Martin, mais il lui en manque un peu pour être au contact.

L’échappée de Bezzecchi s’achève avec la seconde victoire de sa carrière en MotoGP, un mois et demi après celle obtenue en Argentine. Il l’emporte pour 4,256 secondes devant Martin, et quelques dixièmes de plus devant Zarco. Le tricolore monte sur le podium du Mans en catégorie MotoGP pour la troisième fois de sa carrière après 2017 et 2021. Il complète un triplé Ducati, avec trois machines issues d’équipes satellites (Mooney VR46 Racing Team et Prima Pramac Racing).

Impressionnant ce dimanche, Augusto Fernandez signe le meilleur résultat de sa jeune carrière au 4e rang. Le pilote de l’équipe française Tech3 marque de gros points auprès de ses employeurs, KTM, alors que sa place en MotoGP est menacée par le désir de Pedro Acosta de grimper en catégorie reine. Aleix Espargaro finit 5e et meilleur pilote Aprilia devant Brad Binder, remonté jusqu’au 6e rang. Quartararo prend les 9 unités de la 7e place après une course où, comme souvent depuis le début de la saison, sa mauvaise qualification (13e) et les dépassements ont posé problème.

Les multiples incidents de la course font le bonheur de Fabio di Giannantonio (8e), qui égale son meilleur résultat en MotoGP, mais aussi de Takaaki Nakagami (9e) seul pilote Honda à l’arrivée. Franco Morbidelli (10e) reste l’un des seuls pilotes à avoir scoré à chaque Grand Prix cette saison, une statistique qu’il partage avec Quartararo et Fernandez. Les remplaçants Danilo Petrucci (11e), Lorenzo Savadori (12e) et Jonas Folger (13e) sont récompensés d’être restés sur leurs roues avec quelques unités à la clé.

Toujours leader du championnat, Bagnaia n’a plus qu’un point d’avance sur Bezzecchi, qui reprend la place de dauphin à Binder. Le Sud-Africain se rapproche lui à 13 longueurs du leader italien. Avec Martin à 14 points et Zarco à 28, quatre pilotes pourront mathématiquement prendre les commandes du classement à Pecco lors du prochain Grand Prix, celui d’Italie, le 11 juin.

Le Mans (GP de France) – Course MotoGP :

Championnat MotoGP actuel : 1. Francesco Bagnaia 94 pts, 2. Marco Bezzecchi 93 (-1), 3. Brad Binder 81 (-13), 4. Jorge Martin 80 (-14), 5. Johann Zarco 66 (-28)… Classement complet ici

HISTORIQUE : Record d’affluence de tous les temps au GP de France 2023 !

 

Dans cet article

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Riko12
9 mois il y a

Bravo, A notre tôlier Johann pour son super résultat même si on peut le dire il a bénéficié des circonstances de course. On voit qu’il y a peu d’écart entre tous ces pilotes et que les premiers tours sont très disputés, un peu trop disputés sans que les commissaires n’interviennent. C’est anormal ce que fait Alex Marquez qui n’en est pas à son premier galot. Chez les Marquez ils sont chauds, un peu trop! On a failli avoir une partie de gifles entre Pecco et Top Gun mais ils se sont rabibochés finalement après leur accrochage dont les torts sont… Lire la suite »

[…] Le Mans, MotoGP : Bezzecchi sort du chaos, podium pour Zarco ! […]

[…] Le Mans, MotoGP : Bezzecchi sort du chaos, podium pour Zarco ! […]

Guiton
9 mois il y a

« L’Italien doit rendre une position pour un dépassement jugé trop musclé par les Stewards FIM MotoGP » ba il l’a carrément sorti de la piste!
Donc pour une fois la sanction était justifiée.
Dommage pour Marquez qui perd le contact, surtout que Bezzechi n’avait pas besoin de ça pour le doubler avec son rythme d’enfer.
Très belle course surtout grâce à la bataille Martin/Marquez et victoire méritée.

Siastella
9 mois il y a

>>>> Bienvenue dans le meilleur Club intime – – – – https://u.to/Fu0GHw