Le Mans, MotoGP (FP2) : Miller évite les pièges



Très à l’aise dans des conditions de piste délicates, Jack Miller s’est montré impérial ce vendredi après-midi au Mans, où il réalise le meilleur temps de la FP2. Johann Zarco termine la première journée du GP de France au quatrième rang.

Quand ça glisse, comptez sur Jack Miller pour mettre du gaz ! L’Australien a fait honneur à sa réputation ce vendredi, lors d’une deuxième séance d’essais libres où les conditions météorologiques ont joué avec les nerfs des pilotes.

Sèches à la fin de la FP2 Moto3, les trajectoires du circuit Bugatti sont redevenues mouillées à l’entame de celle de la catégorie MotoGP, à cause du retour de la pluie. Valentino Rossi a bien tenté de sortir avec des pneus slicks, mais ses temps étaient bien moins rapides que ceux de Joan Mir, parti en pneus pluie et flashé en 1’43.515. Des conditions délicates où Johann Zarco excelle habituellement, et le Français n’a pas manqué le rendez-vous. Après avoir repris les commandes à Joan Mir, le tricolore a enchaîné les tours en 1’41 puis 1’40.

Le ciel devenant plus clément, les traces ont recommencé à sécher quelques minutes plus tard. Il a alors fallu tourner son regard vers Jack Miller, en piste avec des pneus slicks. L’Australien n’a pas tardé à faire péter la barre des 1’40, avec des secondes gagnées à chaque tour : 1’39.629, 1’37.738 puis 1’36.432. Le moment choisi par ses adversaires pour chausser les slicks et partir à leur tour. Certaines traces restant humides, d’autres préféraient attendre encore un peu : seuls 11 des 22 membres du plateau avaient effectué un tour à la mi-séance.

Les choses ont commencé à s’emballer dans le dernier quart d’heure, avec un premier assaut porté par Takaaki Nakagami, auteur du meilleur temps en 1’36.320, avant qu’Alex Rins n’améliore de 147 millièmes.

Premiers risques de la journée et premières chutes, toutes coup sur coup : Aleix Espargaro à l’entrée de la chicane Dunlop, son coéquipier Bradley Smith en high-side dans le virage 11, puis Andrea Dovizioso lui aussi dans la Dunlop, sans gravité.

Pendant ce temps, Cal Crutchlow montre toute son habileté à briller dans ces conditions en passant sous les 1’36 (1’35.561). Franco Morbidelli lui dérobe la première place en 1’35.369. Les chronos s’améliorent et le redoutable Jack Miller met tout le monde d’accord, d’abord en 1’34.566, puis en 1’34.133.

Le temps de l’Australien le place sur orbite, puisqu’il dispose de 367 millièmes d’avance sur son premier poursuivant, Maverick Viñales, que l’on n’attendait pas forcément aussi rapide dans ces conditions. Il faut ensuite aller voir 7 dixièmes derrière Jack Miller pour trouver le 3e, Takaaki Nakagami, tombé dans son dernier tour alors qu’il allait améliorer.

Très bon 2e en FP1, Johann Zarco confirme avec le 4e meilleur temps cet après-midi. Le Français est le dernier pilote en 1’34 puisque le 5e, Valentino Rossi, échoue de peu eu 1’35 (1’35.012). L’Italien boucle une première journée positive sur le circuit Bugatti, de même que son compatriote Danilo Petrucci (6e).

Le HRC a également de quoi sourire ce vendredi puisqu’outre Takaaki Nakagami, Cal Crutchlow (7e) et Alex Marquez (8e) inscrivent leur Honda RC213V dans le top-10. Si on pouvait s’y attendre pour le Britannique, la performance de son partenaire espagnol est à souligner ; étant rookie, il manque encore de roulage dans ces conditions.

Une seule KTM figure dans ce top-10, celle de Pol Espargaro qui arrache la 10e place aux pilotes Suzuki : Alex Rins (11e) a été plus lent d’un millième, Joan Mir (12e) de dix millièmes. Les deux hommes auront l’opportunité de faire mieux en FP3, car les prévisions annoncent une piste complètement sèche samedi matin.

Cela devrait aussi permettre à Fabio Quartararo de s’illustrer. Le Français, visiblement plus en difficulté quand le bitume est humide, n’a pu faire mieux que 13e cet après-midi. Il figure à une inhabituelle place de dernier pilote Yamaha.

Séance également compliquée pour les Ducatistes Francesco Bagnaia (15e) et Andrea Dovizioso (19e), ce-dernier n’ayant pas pu repartir après sa chute. Il s’est fait piéger alors qu’il avait attendu les dernières minutes pour entrer en piste, tout comme Aleix Espargaro (21e).

Le Mans – FP2 MotoGP :

Championnat MotoGP après Barcelone : 1. Quartararo 108 pts, 2. Mir 100 (-8), 3. Viñales 90 (-18), 4. Dovizioso 84 (-24), 5. Morbidelli 77 (-31), 6. Miller 75 (-33), 7. Nakagami 72 (-36), 8. Rins 60 (-48), 9. Oliveira 59 (-49), 10. Binder 58 (-50)… Classement complet

MotoGP : Stats de la saison 2020 avant Le Mans

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Résultats FP2 Le Mans Résultats FP1 Le Mans […]