Le Mans, Quartararo (4e) : « Tu rates ton départ et c’est fini »



Fabio Quartararo a terminé quatrième du Grand Prix de France, mais n’est « pas content » de sa course. Le Français a été pénalisé par un mauvais départ, avant de rencontrer de lourdes difficultés à l’heure de dépasser. Il s’inquiète des problèmes que cela va lui causer dans les courses à venir.

Fabio Quartararo est passé à 106 millièmes d’un podium à domicile au Mans, ce dimanche. Lancé dans le sillage d’Aleix Espargaro (3e) durant de longues minutes, le Français semblait plus rapide, mais n’a jamais pu place une attaque. Le circuit Bugatti ne se prête pas aux dépassements, et il perdait trop à l’accélération avant les quelques virages où c’était possible. Ce handicap lui a coûté la médaille de bronze.

« C’est très difficile pour nous de faire un dépassement, je n’en ai pas fait de toute la course », nous a-t-il expliqué, amer, lors de son débriefing. Avant de signaler à plusieurs reprises que ces difficultés à doubler auraient pu le faire finir encore plus loin : Alex Rins, Joan Mir et Francesco Bagnaia sont tombés devant lui. À la régulière, cela aurait pu signifier une septième place.

Pas de quoi sourire, donc. « Sincèrement, je ne m’amuse pas en course. Je n’arrive pas à trouver le plaisir que j’ai aux essais. (…) Ce n’est pas que je n’ai pas une moto qui ne fait pas la différence, c’est que je n’ai pas l’opportunité de faire ou de créer un dépassement, a-t-il expliqué. Nakagami m’a passé dans la ligne droite, et j’ai directement pu le repasser au troisième virage parce que je suis resté collé. Mais dès qu’un pilote est à 5-10 mètres, c’est impossible de tenter quelque chose car nous freinons tous très tard. Je n’arrive pas à faire ce step en avant. »

« Je ne suis pas content de ma course, poursuit-il. Je ne vais pas dire que c’est une grosse déception, car j’ai été le plus rapide tout le week-end, mais une petite erreur et ton résultat en course est terminé. Donc c’est plus de la frustration qu’une déception. Je suis en train de m’y habituer… Je n’ai pas le droit à l’erreur. C’est de l’expérience prise mais c’est comme ça. Il va falloir être très, très fort. »

Fabio Quartararo a à plusieurs reprises été le pilote le plus rapide en course. Mais l’écart sur les leaders, combiné à ses difficultés à dépasser, ont ruiné ses chances. D’où l’importance capitale de partir devant. « Pour certains pilotes, je dirais que c’est du 50-50, mais pour moi c’est plus 90-10, jauge-t-il. Tu fais un mauvais départ, c’est terminé. On l’a bien vu aujourd’hui, je finis quatrième mais trois pilotes sont tombés devant moi et Marc a fait une erreur, donc c’est huitième. »

Passé en tête du championnat après le Grand Prix du Portugal, le 24 avril, Fabio Quartararo est toujours leader trois manches plus tard, avec 4 points d’avance sur Aleix Espargaro et 8 sur Enea Bastianini. Et il s’en étonne : « Cette place de premier, je ne sais pas comment j’arrive à la maintenir car j’ai vraiment des difficultés. » Sa régularité fait sa force, puisqu’il est le seul des 24 pilotes à avoir terminé les sept courses dans le top-10.

Ces difficultés rencontrées laissent présager un dimanche 29 mai compliqué au Mugello, pour le Grand Prix d’Italie. Il a gagné là-bas en 2021, mais les progrès de la Ducati par rapport à la Yamaha risquent d’accentuer son handicap. « Ça va être dur au Mugello, car l’an dernier c’était une autre situation, prévient-il. Il va falloir faire une qualification de ouf. On sait que les Ducati ont fait un grand pas en avant, mais là-bas j’arrive un peu à faire la différence, je suis très rapide sur le circuit. Il va falloir faire un bon départ, un très bon premier tour, aucune erreur. »

Le Mans, Championnat : Quartararo toujours leader, l’avance diminue

Vous aimez notre travail ? ✪ GP-Inside n’existerait pas sans ses abonnés. Intégralité des articles, version sans pub, concours à chaque GP […] Soutenez-nous pour seulement 2€/mois, abonnez-vous et vivez la saison 2022 au cœur du MotoGP ! Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Denis N.
1 mois il y a

Yamaha, toujours en déficit de 10 km/h. Voilà !