Le Mans : Syahrin à la poursuite des progrès



Hafizh Syahrin n’a toujours pas marqué de point en 2019. L’occasion est belle de le faire ce week-end au Mans, pour la course nationale de son équipe, Red Bull KTM Tech3. Mais il sait que ce sera difficile.

20e/20 au Qatar, 16e/17 en Argentine, 18e/18 au Texas, 19e/19e en Espagne : non, Hafizh Syahrin n’y arrive pas cette année. Pas depuis qu’il est passé de la Yamaha M1 à la KTM RC16, cet hiver. Le plus inquiétant est sans doute l’écart : à 43 secondes du vainqueur au Qatar, à 35 en Argentine, à 67 au Texas, à 50 en Espagne.

L’an dernier, le Malaisien surprenait son monde en enchaînant les bons résultats comme rookie – il avait 9 points après 4 Grands Prix. Aujourd’hui, il est bon dernier. Son coéquipier Miguel Oliveira, nouveau venu dans la catégorie reine, le domine. « Nous avons vraiment besoin qu’il nous montre des progrès », a récemment déclaré Hervé Poncharal (lire ici).

Jamais hors des points au Mans

« Je sais que cela ne sera pas facile pour nous mais je crois pouvoir progresser, assure Hafizh Syahrin en arrivant au Mans, même si cela prend du temps dans cette situation. Je reste motivé et m’entraîne dur. Je n’arrête jamais d’apprendre et je suis convaincu que le team sera bientôt meilleur. »

L’an dernier, le pilote Tech3 avait terminé 12e du Grand Prix de France. Un bon résultat, sur un circuit où il a toujours marqué des points (15e, 9e, 8e, 11e et 12e de 2014 à 2018). Une belle occasion pour enfin lancer sa saison 2019, non ? « J’aime vraiment ce circuit et j’y ai de bons souvenirs de l’an dernier.  Je me suis bien préparé cette année, donc voyons ce que nous pouvons faire. »

Poncharal sur Hafizh : « L’écart était énorme »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de

[…] Il y a donc du bon et du moins bon dans la performance d’Hafizh Syahrin et Miguel Oliveira. D’un côté, il est vrai que le Malaisien et le Portugais ne rentrent pas du Grand Prix de France les mains vides. Oliveira avait terminé juste devant son coéquipier, mais une pénalité de temps a finalement placé Syahrin devant. Ce sont ses premiers points de l’année, et ils font du bien au moral (lire ici). […]