Le Mans, Zarco (J1) : « Être prêt mentalement »



Meilleur temps de la première journée du Grand Prix de France, Johann Zarco a été rapide sur le mouillé/séchant (2e en FP1) comme sur le sec (1er en FP2). Il reste ouvert à tous les scénarios pour la suite du week-end, selon ce que réservera la météo. Un objectif ? « Ce serait beau de remonter sur le podium. » Synthèse de sa conférence de presse.

Rapide dans toutes les conditions : « La FP1 a été un bon échauffement car la piste n’était pas complètement mouillée, et j’ai un bon feeling avec les pneus quand la piste est séchante. Ça m’a permis d’aborder le sujet avec plus de sérénité. En FP2 je ne vais pas dire que c’était une surprise, mais pouvoir déjà être aussi rapide… On sent qu’en France on a envie de bien faire, et quand on en a envie et qu’on fait bien, ça permet de se sentir mieux. »

Plusieurs chutes en FP2 : « Je me sens bien avec le pneu soft avant mais il faut toujours faire attention à l’entrée de la chicane Dunlop. Je pense que les chutes qui s’y sont produites, c’est parce que c’est le premier week-end avec des conditions froides, et parfois on peut oublier à quel point les conditions froides peuvent surprendre. On a un bon feeling et s’il fait froid il faut faire plus attention, mais ce n’est pas facile à faire quand il faut être rapide. »

Une FP3 qui dépend des conditions météo : « S’il pleut j’ai la qualification assurée en Q2 et ça, en gain d’énergie, c’est fondamental pour le week-end. Si c’est sec il falloir remettre le couvert. Même s’il fera plus froid le matin, le 1’31.7 peut être battu, donc il faut être prêt à le battre mentalement car les autres ne lâchent pas le morceau. »

Être devant dimanche : « Ce serait beau de remonter sur le podium car je n’ai pas pu l’avoir lors des deux courses précédentes. (…) Tout s’aligne depuis déjà un moment mais mon feeling progresse, même sur la moto. Je sens que l’expérience sur la moto me rend meilleur à chaque fois. Est-ce que c’est déjà suffisant pour gagner ce week-end ? La course donnera la réponse, mais tout est de mieux en mieux. »

Une pluie qui l’arrangerait face à Quartararo, en difficulté sur le mouillé : « Si je pense au championnat, on a plus de points à aller chercher sur Fabio s’il pleut que si c’est sur le sec. Je pense que sur le papier, s’il pleut ça peut être un avantage pour Ducati. »

 Vous aimez notre travail ? Donnez à notre rédaction la chance de continuer et vous faire vivre le MotoGP avec sérieux et passion en vous abonnant. Au programme : accès au contenu Premium, média 100 % sans pub, concours à chaque GP, etc. Merci du soutien !

Chez Pramac, « la première victoire n’est pas une obsession »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Le Mans, Zarco (J1) : « Être prêt mentalement » […]