Le Mans, Zarco (J2) : « Je pouvais faire la première ligne »



Johann Zarco s’est qualifié 14e au Mans. Le Français semblait frustré, mais il relativise finalement : c’est sa meilleure qualification sur la KTM, et « les sensations sont revenues ».

Pointé 17e à l’issue des essais libres, Johann Zarco a dû passer par la séance de repêchage (Q1), disputée dans des conditions délicates – un circuit mouillé, sans l’être complètement. Pour se qualifier pour la Q2, il fallait terminer 1er ou 2e de la session. Zarco a fini 4e, et en est donc resté là.

Il n’avait jamais fait aussi bien sur la KTM, et pourtant il était déçu. « J’ai eu un peu de colère après la Q1 car j’aurais pu me qualifier en Q2, et même faire une première ligne, assure-t-il à Canal+. Après un quart d’heure au calme, j’ai compris que partir 14e, c’est mieux que d’habitude. »

Faire une première ligne : Zarco est convaincu que c’était possible. Comme plusieurs pilotes, il a été victime de l’incertitude des conditions météo. « La stratégie était bonne. L’erreur n’a même pas été de ne pas mettre les slicks, car je sentais que je pouvais améliorer en pneus pluie. Mais à un moment on a un peu hésité à repartir en slicks, finalement c’était pas le bon moment et après c’était trop tard. »

« Ça donne du baume au coeur »

« Si les conditions sont les mêmes demain je peux faire une très bonne course, et ça me donne du baume au coeur », glisse le pilote KTM. Il le répète depuis plusieurs semaines : son ambition serait de finir son Grand Prix de France dans le top-10. Et pour la première fois depuis longtemps, les commentaires de Johann Zarco sont assez optimistes. Lisez plutôt ci-dessous.

« Dans ce genre de conditions les sensations sont revenues. J’avais déjà roulé sur le mouillé avec cette moto, et là j’ai commencé à sentir un point fort de la moto. Depuis novembre, c’est la première fois que cela m’arrive. Ça fait du bien. Je vise des victoires, des poles et des titres plus tard, pour l’instant c’est pas ca mais retrouver des sensations, ca fait déjà du bien. »

Stefan Pierer (KTM) : « On finira par dominer le MotoGP »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

8
Poster un Commentaire

3 Fils de commentaires
5 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Nyto N

Les « j’aurais pu »…
Ce qui compte c’est le résultat de la course, et pour ça on verra demain

Wouwoute

Alors là, il me scotche, tu as raison, avec des « si ». Il est tout de même à 8/10 de la seconde place qualificative, ce n’est pas rien non plus, seuls deux pilotes ont amélioré (de pas grand chose) leur chrono après le 7ème tour. Je le trouve très présomptueux sur ce coup là. En FP4, il est à 2,4 secondes de Marquez, mais une heure après il ne serait plus qu’à 0,4 seconde de Marc? C’est facile de dire après coup, il devrait prendre des conseillers en communication et rester humble. Je trouve ce pilote super, mais quand je vois… Lire la suite »

Nyto N

Après peut-être qu’il essaie de se donner un petit coup de fouet avec ce genre de déclaration. Histoire de se sortir un peu la tête du trou.
Quoi qu’il en soit il a absolument besoin d’un bon résultat, et je ne dis pas ça pour les fans, mais pour lui-même.

Spec

Avec des si on est champion du monde…

Dude

Il est pas sérieux là?

Johann

Tocards

Spec

L’effet JMB HAHAHAHAHAHAHA

[…] disait avoir « senti un point fort » lors des essais, dans les conditions délicates du samedi (lire ici). Les espoirs d’une belle prestation à domicile étaient permis. Un temps non-loin du top-10, […]