Le MotoGP a été proposé à Acosta pour 2022



Pedro Acosta aurait pu aller en MotoGP dès 2022, mais a préféré « ne pas brûler d’étape » et passer par la case Moto2 avant de monter en catégorie reine.

Pedro Acosta est la sensation de la saison 2021. Vainqueur de la Red Bull MotoGP Rookies Cup 2020, l’Espagnol est monté sur le podium de son premier Grand Prix, au Qatar, puis a gagné son second, celui de Doha, en partant depuis la voie des stands (!). Les débuts tonitruants d’un adolescent qui allait devenir, quelques mois plus tard, champion du monde Moto3.

Six victoires, huit podiums, quinze courses sur dix-huit terminées dans le top-10, un titre dès sa première saison : on comprend qu’à peine arrivé en mondial, le pilote de Mazarrón se soit attiré les faveurs des dirigeants du MotoGP. À tel point qu’une proposition lui a été formulée : celle de passer en catégorie reine dès 2022, sa deuxième année en championnat du monde.

« Oui, cette option (d’aller en MotoGP) a existé, a-t-il confirmé à la télévision espagnole DAZN, pendant le Grand Prix de Valence. Pour parler clairement, j’aurais eu 18 ans au milieu de la prochaine saison si je montais en MotoGP. Il n’y avait pas besoin de sauter des étapes, de brûler des étapes, pour aller en MotoGP. Je préfère aller en Moto2 et prendre de l’expérience, ce qui me fera arriver prêt en MotoGP. »

S’il avait accepté, il lui aurait fallu manquer les sept premiers Grands Prix, car il n’aura 18 ans – âge minimum pour rouler en MotoGP – que le 25 mai. Il les fêtera finalement en tant que pilote Moto2 chez Red Bull KTM Ajo, équipe avec laquelle il roulait déjà en Moto3. Son contrat, passé directement avec KTM, le verra porter les couleurs oranges jusqu’en 2024.

Le plan de KTM est en effet de garder Pedro Acosta en Moto2 en 2022 et 2023, avant de le faire grimper en catégorie reine en 2024. L’Espagnol se voit également toujours avec KTM dans les prochaines années. « KTM m’a fait confiance, Red Bull a tout donné pour moi. J’espère rester ici beaucoup de temps. C’est la meilleure manière de les récompenser. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires