Le MotoGP plus rapide que jamais au Mugello



Record de vitesse absolu égalé, course la plus rapide jamais effectuée au Mugello, nouveau meilleur tour du circuit : les pilotes ont quitté le Grand Prix d’Italie avec de nouvelles référence. On passe en revue les données, en les comparant avec ce qui avait été fait avant.

Temps sur un tour 

De retour au Mugello deux ans après la dernière édition du Grand Prix d’Italie, les pilotes ont fait voler en éclats les précédents records.

Débutons par la référence absolue : 1’45.187, temps de la pole de Fabio Quartararo (Yamaha), 332 millièmes plus vite que les 1’45.519 de Marc Marquez (Honda) en 2019. Le meilleur tour en course qui datait de 2013 (1’47.639 par Marc Marquez sur la Honda) a lui été pulvérisé de 0,829 par Johann Zarco (Ducati), en 1’46.810.

En Moto2, ne parlez plus du 1’51.129 de Marcel Schrötter (Kalex) en 2019 : Raul Fernandez (Kalex) a fait mieux d’une demi-seconde (-0,513) lors de la FP3, remportée en 1’50.616. En course, Sam Lowes (Kalex) a réalisé le meilleur tour quelques minutes avant de chuter, en 1’51.208. Ce sont 673 millièmes de mieux que le 1’51.881 d’Alex Marquez (Kalex) en 2019.

Le record de la catégorie Moto3 appartient lui désormais à Tatsuki Suzuki (Honda), qui a décroché la pole en 1’56.001 – 0,406 plus vite que le 1’56.407 de Tony Arbolino (Honda) en 2019. En revanche, le meilleur tour en course reste la propriété de Fabio di Giannantonio (Honda), en 1’56.628 en 2018. Cette année, personne n’est passé sous les 1’57 (Sergio Garcia le plus rapide avec sa GasGas en 1’57.188).

Temps de course

Le record à battre sur une course de 23 tours était de 41’32.126 (Andrea Dovizioso vainqueur avec Ducati en 2017). Dimanche, Fabio Quartararo (Yamaha) a franchi l’arrivée 41 minutes, 16 secondes et 344 millièmes après l’extinction des feux. Le record est écrasé de 15,782 secondes. Et il n’est pas le seul à avoir fait mieux, puisque c’est aussi le cas de Miguel Oliveira (KTM), Joan Mir (Suzuki), Johann Zarco (Ducati), Brad Binder (KTM), Jack Miller (Ducati) et Aleix Espargaro (Aprilia). En bref, du deuxième au septième.

En Moto2 aussi, l’allure a augmenté. Remy Gardner (Kalex) s’est imposé en 39 minutes, 17 secondes et 667 millièmes sur 20 tours. L’Australien a gagné 13,307 secondes par rapport au succès de Mattia Pasini (Kalex) en 2017 (39’30.974). Raul Fernandez (Kalex), Marco Bezzecchi (Kalex), Joe Roberts (Kalex) et Marcel Schrötter (Kalex) ont aussi fait mieux.

En revanche, pas de record en Moto3. La victoire en 20 tours de Dennis Foggia et sa Honda (39’37.497) a été plus lente de 16,887 secondes par rapport à celle de Jorge Martin en 2018, lui aussi sur Honda (39’20.810).

Vitesse de pointe

Le chiffre de 362,4 km/h, record absolu de vitesse détenu par Johann Zarco (Ducati) depuis le 27 mars (Grand Prix du Qatar), était dans toutes les têtes. Il n’a pas été battu mais égalé par Brad Binder, flashé à 362,4 km/h sur sa KTM RC16 lors de la FP3 au Mugello. Seulement, contrairement au pilote français qui avait tiré tout-droit au premier virage de Losail, le Sud-Africain a bien réussi à tourner derrière. Le record de vitesse du circuit du Mugello est lui effacé de 5,7 km/h, puisqu’il était de 356,7 km/h (Andrea Dovizioso sur Ducati en 2019). Pas moins de sept pilotes ont fait mieux.

Même chose en Moto2, où la référence de 300,6 km/h (Nicolo Bulega sur Kalex en 2019) a été battue de 0,2 km/h par Marcos Ramirez (Kalex), flashé à 300,8 km/h lors de la FP3. C’est le record du Mugello, mais pas de la catégorie puisque 301,8 km/h ont été atteints par Stefano Manzi (MV Agusta) à Phillip Island en 2019.

Pas de record en Moto3. Celui du Mugello reste la pointe à 248,1 km/h enregistrée par Kaito Toba en 2019, à l’époque sur Honda. Le Japonais est monté à 247,1 km/h en KTM ce week-end, tout comme John McPhee (Honda). Le record absolu reste de 252,8 km/h, réalisé par Juanfran Guevara (KTM) à Phillip Island en 2014, ainsi que nous l’a précisé Thomas Morsellino.

Pour résumer :

CIRCUIT DU MUGELLO – GRAND PRIX D’ITALIE 2021

MotoGP
Record : Fabio Quartararo (Yamaha) 1’45.187 ¦ 332 millièmes plus vite qu’avant

Meilleur tour en course : Johann Zarco (Ducati) 1’46.810 ¦ 829 millièmes plus vite qu’avant

Temps de course (23 tours) : Fabio Quartararo (Yamaha) en 41’16.344 ¦ 15,728 sec plus vite qu’avant

Vitesse de pointe : Brad Binder (KTM) à 362,4 km/h ¦ 5,7 km/h plus vite qu’avant

Moto2
Record : Raul Fernandez (Kalex) 1’50.616 ¦ 513 millièmes plus vite qu’avant

Meilleur tour en course : Sam Lowes (Kalex) 1’51.208 ¦ 673 millièmes plus vite qu’avant

Temps de course (21 tours) : Remy Gardner (Kalex) en 39’17.667 ¦ 13,307 secondes plus vite qu’avant

Vitesse de pointe : Marcos Ramirez (Kalex) à 300,8 km/h ¦ 0,2 km/h plus vite qu’avant 

Moto3
Record : Tatsuki Suzuki (Honda) 1’56.001 ¦ 406 millièmes plus vite qu’avant

Meilleur tour en course : Sergio Garcia (GasGas) en 1’57.118 ¦ 490 millièmes moins vite que le record (Fabio di Giannantonio sur Honda en 1’56.628 en 2018)

Temps de course (20 tours) : Dennis Foggia (Honda) en 39’37.497 ¦ 16,887 sec moins vite que le record (Jorge Martin sur Honda en 39’20.810 en 2018)

Vitesse de pointe : John McPhee (Honda) et Kaito Toba (KTM) à 247,1 km/h ¦ 1,0 km/h moins vite que le record (Kaito Toba sur Honda à 248,1 km/h en 2019)

Vous suivez le travail sérieux et passionné de GP-Inside ? Nous faisons appel à vous : aidez-nous à survivre économiquement et continuer en devenant Premium. Au programme : site 100 % sans pub, développement du média, contenu exclusif & amélioré, concours à chaque GP. Merci du soutien !

Mugello, Championnat : Quartararo-Zarco, la France au sommet

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments