Le MotoGP vers un carburant 100 % non fossile



Le championnat du monde MotoGP évolue et entend montrer l’exemple pour créer un sport plus durable et moins polluant. D’ici 2024, au moins 40% du carburant utilisé dans les toutes catégories sera d’origine non fossile. L’objectif est d’arriver à 100 % d’ici 2027.

Communiqué Dorna Sports : MotoGP : La course vers le carburant du futur est lancée

À compter de 2024, le MotoGP aura recours à des combustibles plus durables, dans le but de réduire les émissions carbone.

Le Championnat du Monde FIM MotoGP est une plate-forme mondiale dotée d’un pouvoir : celui faire évoluer les secteurs de la moto et de la mobilité. De par son statut, qui fait de cette discipline une des plus populaires et technologiquement avancée, le MotoGP est un véritable laboratoire en termes d’innovation, de développement.

Chaque année, pas moins de 60 millions de motos sont vendues dans le monde. À vrai dire, les deux-roues constituent une nécessité pour beaucoup, comme en attestent ces deux milliards de motos en circulation sur les routes. Ce véhicule motorisé, qui est un des plus durables, a donc un rôle essentiel à jouer dans ce processus de transition vers une mobilité plus propre, plus sûre et plus écologique. Le but étant de contribuer à ce besoin mondial, de diminuer les émissions carbone, d’accroître la durabilité et de lutter contre le changement climatique.

En collaboration avec les constructeurs du MotoGP, le sport s’est par conséquent fixé les objectifs suivants :
– D’ici 2024, au moins 40% du carburant utilisé dans les toutes catégories sera d’origine non fossile.
– D’ici 2027, 100% du carburant utilisé dans les toutes catégories sera d’origine non fossile.

Le MotoGP est la plate-forme où ces carburants sont développés et testés au plus haut niveau ; chaque constructeur engagé en catégorie reine travaillera avec son fournisseur pour élaborer son propre combustible. La diversité des solutions proposées par ces acteurs de l’énergie mondiale garantira ensuite un accès du grand public à ces technologies viables. ‘Sans propriétaire unique’, cette initiative aura ainsi un impact mondial sans précédent.

Ces carburants du futur pourront être utilisés dans un moteur à combustion classique et seront, soit créés en laboratoire à l’aide de composants issus d’un système de captage carbone, soit dérivés de déchets urbains ou de biomasse non alimentaire ; permettant de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre par rapport à l’essence d’origine fossile. De plus, les fournisseurs incorporeront progressivement l’utilisation d’énergies renouvelables dans la production de leur carburant.

Les catégories Moto2 et Moto3 continueront d’être approvisionnées par un seul fournisseur, qui introduira également un carburant partiellement durable en 2024, avant de basculer vers un produit totalement durable d’ici 2027, au même titre que le MotoGP.

La FIM, l’IRTA, la MSMA, Dorna Sports et toutes les parties prenantes s’engagent à créer un sport à l’avenir et l’ingénierie plus durables, pour du coup réduire l’empreinte carbone de chaque événement avec des procédés innovants.

Le MotoGP unit ses forces pour propulser l’innovation mondiale, tout en créant et reflétant des changements positifs.

Jorge Viegas, Président de la FIM : « Je suis vraiment fier de cette annonce, d’être parvenus à un accord après autant de mois, voire des années, de négociations avec les compagnies pétrolières et les constructeurs. Cela permettra au MotoGP d’être véritablement leader de cette révolution pour la durabilité […] Nous voulons vraiment montrer à tous les constructeurs de motos qu’il est possible de s’amuser, mais avec des carburants durables. Nous espérons d’ici 2027 avoir recours à des combustibles sans le moindre carbone dans nos compétitions, ouvrir la voie et montrer que, même si les courses motos représentent une faible partie des émissions, nous devons être les leaders de ce changement. Merci à toutes les parties prenantes pour les négociations, nous pouvons désormais annoncer la bonne nouvelle. »

Carmelo Ezpeleta, PDG de Dorna Sports : « Nous sommes très fiers d’annoncer cette nouvelle aventure incroyable et nous tenons à remercier la FIM, la MSMA, l’IRTA et nos constructeurs pour leur soutien dans cette étape révolutionnaire que nous amorçons à présent vers un monde plus durable. Ensemble nous ferons du MotoGP, un moteur, une force pour ce changement global […] Les motos et plus généralement les deux-roues sont un atout vital pour la société. Les carburants durables sont essentiels dans cette transition réalisable et viable vers un monde plus respectueux de l’environnement. Vu le nombre de fabricants engagés, l’impact mondial est garanti. Merci à toutes les parties impliquées de rendre cela possible. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires