Le pilote Pierre Cherpin est décédé



Le pilote français Pierre Cherpin, tombé lors de l’étape 7 du Dakar, a trouvé la mort lors de son transfert entre l’Arabie Saoudite et la France, « des suites d’une fièvre aiguë probablement d’origine cérébrale dans l’avion sanitaire qui l’a déposé au Bourget », annoncent ses proches. « Le médecin réanimateur à bord n’a pas réussi à l’endiguer. Pierre n’a pas souffert, ni au moment de sa chute, ni par la suite. »

Le sport moto est parfois cruel, et la communauté motarde se réveille en deuil. Le pilote français Pierre Cherpin, qui participait au Rallye Dakar 2021, nous a quittés à l’âge de 52 ans. Il a trouvé la mort lors de son transfert par avion sanitaire entre Jeddah (Arabie Saoudite) et Le Bourget (France), « des suites d’une fièvre aiguë probablement d’origine cérébrale », annoncent ses proches.

Au départ du quatrième Dakar de sa carrière, le pilote Husqvarna avait été victime d’une grave chute, dimanche 10 janvier, au km 178 de l’étape 7, qui partait de Ha’il pour rejoindre Sakaka. Un traumatisme crânien grave avec perte de connaissance lui avait été diagnostiqué à l’hôpital de Sakaka. Opéré en urgence en neurochirurgie, il avait depuis été maintenu en coma artificiel, son état étant demeuré stable tous ces jours derniers.

D’abord transporté par avion sanitaire de Sakaka à Jeddah, il devait rentrer en France et rejoindre l’hôpital de Lille. Mais il est tombé malade pendant le voyage, et le médecin réanimateur à bord n’a pas pu le sauver. « Pierre n’a pas souffert, ni au moment de sa chute, ni par la suite », apprend-on sur la page qui était dédiée à ses aventures de pilote.

Son premier Dakar remontait à l’édition 2009, la première disputée en Amérique du Sud. Engagé en tant que « malle-moto », il avait réussi à rallier l’arrivée à la 103e place, avant de revenir en 2012 et terminer 84e. Une casse moteur l’avait contraint à l’abandon en 2015. Le déplacement du rallye-raid en Arabie Saoudite l’avait incité à reprendre la piste, et il préparait cette nouvelle échéance depuis octobre 2019 (voir sa fiche concurrent ici).

« Je suis un amateur, je n’y vais pas pour gagner ou pour monter sur les podiums mais pour vivre une aventure, pour découvrir des paysages que je n’aurais jamais eu l’occasion de voir, confiait-il aux organisateurs avant le départ. En 2015 en Bolivie, j’avais eu très froid, j’ai beaucoup souffert. Même si j’ai décidé de repartir, je sais que je vais souvent me dire : ‘mais qu’est-ce que tu fous là ?’ Sauf que tout est grisant : rouler avec une moto de course, vivre sa passion et participer à cet événement qui ne ressemble à aucun autre. »

« Au Dakar, on apprend à se connaître, il faut une sacrée force mentale et garder la tête froide pour parvenir jusqu’à l’arrivée. J’en ai déjà un peu mal au ventre mais cela ressemble à la gestion d’une entreprise : on n’est jamais sûr du lendemain et il faut constamment s’adapter aux incertitudes. Et puis l’ambiance et la solidarité, notamment avec les Original by Motul, donnent beaucoup de courage au quotidien. »

« Original by Motul », c’est le nouveau nom réservé à la catégorie « malle-moto », réservés aux pilotes qui participent à la course sans assistance. Pierre Cherpin en avait toujours fait partie, et il figurait à la 77e place du classement général avant son accident.

Toute l’équipe de GP-Inside adresse ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de Pierre Cherpin. Repose en paix.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] conclut avec des félicitations pour le vainqueur Kevin Benavides, des pensées pour les proches de Pierre Cherpin et des remerciements pour ses […]