Le plan qui peut porter Razgatlioglu en MotoGP en 2023



Toprak Razgatlioglu ne ferme pas la porte à un passage en MotoGP en 2023, et a pour cela un scénario idéal en tête. 

Actuel co-leader du championnat du monde Superbike, Toprak Razgatlioglu, 25 ans le 16 octobre prochain, aurait pu être en MotoGP en 2022. Il a été approché par le Petronas Yamaha Sepang Racing Team, mais a refusé d’y donner suite. Au lieu de cela, il a prolongé de deux saisons avec Yamaha en championnat du monde Superbike, verrouillant sa place dans l’équipe d’usine en 2022 et 2023.

La raison officielle : il se sent parfaitement bien en WorldSBK et il veut y décrocher le titre avant de penser à une autre catégorie. À cela s’ajouterait une offre financière trop peu élevée de la part du team malaisien. Cela a pu surprendre au moment où nous l’avons appris, mais les nouvelles tombées quelques jours plus tard ont éclairci la situation : le retrait du sponsor principal, Petronas, suivi de celui du Circuit de Sepang. Difficile d’établir des propositions financièrement alléchantes quand la survie même d’une équipe est en question.

Sur le papier, Toprak Razgatlioglu sera toujours en Superbike ces deux prochaines saisons, donc pas en MotoGP avant au moins 2024. Mais son contrat WorldSBK a été passé avec Yamaha, ce qui signifie qu’en cas d’intérêt de la marque, il ne serait pas difficile de le faire changer de catégorie.

Sachant cela, la présence du Turc dans le paddock MotoGP lors du Grand Prix d’Autriche, mi-août, et ce qu’il y a fait, prend un tout autre sens. Il n’y était pas seulement pour voir son ami Fabio Quartararo ; il y a aussi vu Lin Jarvis, patron de Yamaha Motor Racing. Et leur discussion a visiblement concerné une possible arrivée en MotoGP en 2023.

« J’ai rencontré Lin Jarvis, j’ai parlé MotoGP avec lui, et la saison prochaine sera fondamentale pour mon futur, a-t-il expliqué vendredi soir, à l’issue des essais libres 2 de l’épreuve de Magny-Cours. Il est certain que je resterai en Superbike jusqu’en 2022, puis on verra pour la suite. »

Le Turc avait déjà commencé à évoquer ce scénario au micro de WorldSBK.com, lors d’un entretien réalisé directement dans le paddock du Grand Prix d’Autriche : « Mon rêve a toujours été d’être champion du monde Superbike, et peut-être qu’après je viendrai en MotoGP. (…) J’ai deux ans de contrat en plus. Peut-être que cette année je serai champion, l’an prochain aussi, et alors peut-être que je viendrai en MotoGP. Mais on verra », a-t-il répondu, insistant qu’il souhaiter d’abord se concentrer sur ses objectifs en WorldSBK.

Beaucoup de « peut-être » et de « on verra » dans ses propos, mais un plan qui commence à s’échafauder : être champion du monde Superbike cette année et/ou l’an prochain, pour ensuite s’ouvrir les portes des Grands Prix en 2023.

Avant d’aller chez Yamaha, Dovi est passé saluer Aprilia

✪ Cet article vous a intéressé ? Offrez-nous la possibilité d’en écrire des centaines d’autres en rejoignant les abonnés Premium ! Pour seulement 24,99€/an (2€/mois), accédez à tous les avantages (intégralité du contenu, concours-cadeaux…), renforcez l’indépendance de notre petite équipe et participez au financement d’un média moto à votre service. Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Le plan qui peut porter Razgatlioglu en MotoGP en 2023 […]

[…] Le plan qui peut porter Razgatlioglu en MotoGP en 2023 […]

[…] Le plan qui peut porter Razgatlioglu en MotoGP en 2023 […]

[…] Le plan qui peut porter Razgatlioglu en MotoGP en 2023 […]

[…] Le plan qui peut porter Razgatlioglu en MotoGP en 2023 […]