Le Pourquoi du possible GP de Pedrosa



Dani Pedrosa pourrait participer à un Grand Prix avec KTM en 2021. Quand ça ? Pourquoi maintenant et pas avant ? Éléments de réponse.

Dani Pedrosa au départ d’un 296e Grand Prix ? Deux ans et demi après son départ à la retraite, l’Espagnol pourrait faire son retour à la compétition le temps d’un week-end. KTM pousse pour convaincre son pilote d’essai à accepter de disputer une course. Et la possibilité serait plus élevée que jamais, assure-t-on à Mattighofen. L’engagement n’est pas encore conclu, mais l’idée fait son chemin.

Pourquoi ne l’a-t-il pas encore fait ?

Quand il a pris sa retraite de pilote MotoGP, fin 2018, Dani Pedrosa s’en est allé avec l’envie de mettre derrière lui tout ce qui entoure un tel métier, comme la pression des week-ends de course. Sa vie de pilote d’essai lui convient parfaitement et il ne court pas après de nouveaux Grands Prix. La lumière médiatique que supposerait un retour à la compétition ne l’intéresse pas non plus.

Le Catalan mène son train de vie en faisant ce qu’il aime, rouler à moto, mais différemment. Son but est de travailler au développement de la KTM RC16, point barre. Et le constructeur autrichien a toujours respecté cela. Dani Pedrosa n’a pas fermé la porte à quelques Grands Prix, mais à l’incontournable condition que cela fasse avancer le projet KTM MotoGP.

Pourquoi dirait-il oui ?

Justement parce qu’il y voit une utilité quant à son travail de pilote d’essai. Les patrons de KTM décrivent le prototype 2022 comme une moto imprégnée de l’ADN de Dani Pedrosa. Bien plus que les précédentes versions. Son entrée en lice sur les Grands Prix sera le premier réel aboutissement du travail mené depuis bientôt trois ans.

Ce qui a surtout tout changé dans cette affaire : KTM ne peut plus tester comme avant. Les victoires et podiums de la saison 2020 ont privé la marque autrichienne des avantages « concessions » dont elle disposait. Les possibilités d’aller rouler hors-GP sont désormais plus limitées. Participer à un Grand Prix permettrait donc d’accumuler plusieurs centaines de kilomètres, trois jours durant. Un temps précieux pour travailler sur la moto, mieux la comprendre, la développer puis la mettre à l’épreuve.

Le timing est aussi plus approprié que par le passé. Dani Pedrosa a rejoint KTM en 2019, mais n’a commencé à travailler sur la moto qu’au printemps – il était blessé avant. Le temps de prendre ses marques et commencer le développement, faire des Grands Prix n’était pas nécessaire cette année-là. Et en 2020 ? Ce n’était tout simplement pas possible, en raison des restrictions liées au Covid-19 (wild-cards interdits).

Quand, où ?

Pas tout de suite. La participation de Dani Pedrosa à un week-end de course n’aurait lieu qu’en deuxième partie de saison, une fois les choses fixées et le développement de la KTM RC16 avancé. Ce ne sera a priori pas avant le retour de la trêve estivale. KTM en rêverait pour sa course nationale, le Grand Prix d’Autriche, au Red Bull Ring de Spielberg, du 13 au 15 août. Mais il faut aussi que cela convienne au pilote espagnol. Affaire à suivre.

Lecteurs, assurez la survie de GP-Inside en soutenant le travail de la rédaction dans sa version Premium. Au programme : site sans pub, accès au contenu amélioré & exclusif, développement du média, cadeaux à gagner toute l’année. Seulement 19,99€/an (1,6€/mois) pour l’offre de lancement.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments