Le retour de Lorenzo toujours au centre de l’attention



Plusieurs hypothèses s’élaborent dans le cas où Andrea Dovizioso ne prendrait pas la deuxième place du Ducati Team, où il est attendu. Parmi elles, certains se plaisent à imaginer un retour de Jorge Lorenzo chez les Rouges. C’est cependant peu probable.

Jorge Lorenzo de retour à la compétition : le Majorquin était à peine parti à la retraite, fin 2019, que les rumeurs commençaient déjà à circuler. Elles sont devenues encore plus pressantes quand il a signé chez Yamaha, début 2020. Certes, il n’est « que » pilote d’essais. Mais derrière ce rôle d’essayeur, certains se demandent s’il n’y aurait pas une tentative de revenir sur le devant de la scène.

Lorsqu’il a testé la M1 à Sepang, en février dernier, Jorge Lorenzo en a discuté avec Razlan Razali, patron de l’équipe Petronas Yamaha. « J’ai eu une discussion avec Jorge à Sepang, a révélé le Malaisien. Il avait l’air enthousiaste, d’avoir retrouvé sa passion de rouler. Il m’a posé la question, mais à ce moment je n’étais pas engagé (là-dessus) car c’était très tôt dans la saison. »

Puis est arrivée l’épidémie de coronavirus. Les championnats se sont paralysés, les tests qu’il devait effectuer ont été annulés, tout comme le Grand Prix qu’il devait disputé. Sans cela, difficile de savoir où en est Jorge Lorenzo. Donc impossible pour Razlan Razali de se projeter avec lui. « Si c’était un championnat normal, qu’il fasse ses wild-cards et qu’il s’en sorte bien, tout est possible. Tout le monde veut piloter une Yamaha, des anciens pilotes comme des rookies, nous avons l’embarras du choix. Ça, c’est en cas d’année normale, mais ce n’est pas le cas. Donc c’est difficile pour nous de considérer Jorge Lorenzo. »

Maintes fois interrogé sur le sujet, Jorge Lorenzo le répète depuis novembre 2019 : il n’a pas prévu de redevenir pilote MotoGP à plein temps. Mais certains en doutent, et tentent de trouver tous les signes qui iraient dans l’autre sens. Comme le fait qu’il dise être passé de « 99 % certain (de ne pas revenir) à 98 % ». Ou qu’à chaque fois qu’il nie l’envie d’un retour, il précise que c’est « pour le moment ».

C’est d’ailleurs ce qu’il a répété lors d’un entretien accordé à motogp.com après sa victoire au Grand Prix virtuel de Grande-Bretagne. « En ce moment je profite bien de la vie et je pense avoir trouvé un bon compromis. Il ne me vient pas à l’esprit d’avoir le besoin de revenir, je n’ai pas la nécessité de rouler à nouveau et de ressentir toute cette pression. Ce sont aussi de bons moments, parce que quand on gagne une course ou un titre, c’est incroyable. On peut difficilement ressentir un tel pic de bonheur d’une autre manière. »

Mais le passage qui a été retenu est celui qui suivait : quand il a expliqué, en souriant, que personne ne l’avait encore appelé pour revenir. Et si ça arrivait ? « Si jamais ça arrive, je les écouterai, bien sûr. Il est certain que je saisirai cette opportunité pour essayer de gagner, si je vois très clairement la possibilité de gagner le championnat. Mais je ne sais pas. Pour le moment je vais très bien, je ne pense pas que ça arrivera et c’est bien comme ça. »

Jorge Lorenzo de retour ? La porte est fermée mais une fenêtre reste ouverte. À une condition : que la possibilité de redevenir champion du monde soit sur la table.

Sur le marché des transferts, quasiment toutes les places qui permettent d’atteindre cet objectif sont prises. Toutes, sauf une : la deuxième de l’équipe officielle Ducati. Andrea Dovizioso n’a pas encore signé son contrat pour 2021, alors que Ducati le veut. Ce n’est sans doute qu’une question de temps. Mais les dernières actualités, avec notamment le (possible) départ de Pol Espargaro chez Repsol Honda, nous rappellent que le destin du mercato est encore loin d’être scellé.

Si Andrea Dovizioso venait à ne pas prolonger chez Ducati, il faudra quelqu’un pour le remplacer. Et Alberto Vergani, manager de Danilo Petrucci (évincé de l’équipe), a sa petite idée : « Un retour de Lorenzo chez Ducati est possible. Je suis d’avis que le renouvellement de Dovizioso devrait être fait, mais s’il n’y a pas d’accord, ils peuvent également décider d’un retour de Jorge. Je suis sûr que Lorenzo n’a pas pris sa retraite à Valence l’année dernière à Valence, il ne peut pas quitter la scène de cette façon. »

De son côté, Jorge Lorenzo insiste que la vie qu’il mène en ce moment lui va très bien (« J’ai un rôle totalement distinct et mon objectif est d’aider à ce qu’un pilote Yamaha remporte le titre »). Tout en répétant qu’il ne faut jamais dire jamais.

« Lorenzo ne peut trouver ce qu’il demande que dans une équipe d’usine »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store