Le titre constructeurs redore le bilan de Ducati



À l’issue de la saison 2020, le verre de Ducati est à moitié vide quand on se focalise sur les classements des pilotes. Mais à moitié plein si on regarde celui des constructeurs, gagné par la firme de Borgo Panigale.

Ducati n’avait plus remporté de titre depuis 2007, année où Casey Stoner avait survolé le mondial d’une manière aussi surprenante qu’impressionnante. Treize ans plus tard, la marque italienne s’est à nouveau emparée d’un trophée : celui du championnat des constructeurs, gagné pour 17 points devant Yamaha et 19 devant Suzuki.

Ce titre a été mis en avant par les dirigeants, comme vous le lirez dans les déclarations, mises au bas de l’article, du PDG, Claudio Domenicali, et du manager général de Ducati Corse, Gigi Dall’Igna. Il permet aux Ducatistes de terminer l’année sur une bonne note, et ils en avaient besoin. Car sans aller jusqu’à dire qu’il s’agit de l’arbre qui cache la forêt, il faut bien reconnaître que ce couronnement redore le bilan d’une saison qui s’est avérée plus compliquée que prévu.

Les Rouges espéraient tirer profit de l’absence de Marc Marquez pour briller. Triple vice-champion du monde sortant, Andrea Dovizioso avait là l’opportunité rêvée d’enfin monter sur le trône. Mais l’Italien a connu une campagne à problèmes, en interne chez Ducati comme sur la moto. Le fait que certains des Grands Prix annulés étaient ceux où il brillait généralement – Losail (Qatar), Mugello (Italie)… – n’a pas non plus arrangé ses affaires.

Paradoxe : Ducati remporte un titre alors qu’aucun de ses pilotes ne termine dans le top-3 du championnat (le mieux classé est Andrea Dovizioso, 4e), pas plus qu’au classement des équipes (la meilleure est le Ducati Team, 4e).

Il faut dire que personne n’a été épargné par les soucis. Les pilotes officiels Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci n’ont cessé de se plaindre du nouveau pneu arrière Michelin, avec lequel ils n’ont jamais réussi à avoir un pilotage « naturel ». Jack Miller a joué de malchance (problème technique à Misano 2 et au Mans, accroché par Brad Binder à Aragon 2). Francesco Bagnaia s’est fracturé le tibia (Brno), puis a passé la deuxième moitié du championnat en perdition. Johann Zarco était dans son année d’apprentissage et a chuté trois fois en course. Quant à Tito Rabat, il n’a jamais réussi à être compétitif.

Ce titre de champion du monde des constructeurs fait donc du bien à la marque italienne, qui a tenu à remercier ses cinq pilotes au sortir du Grand Prix du Portugal. Cinq et non six, car Tito Rabat – seul dont le contrat a été signé avec le team (Esponsorama Racing) et pas l’usine – ne figure pas dans la liste des remerciements, ni sur la photo officielle.

La raison invoquée est qu’il n’a jamais terminé premier pilote Ducati cette année, donc qu’il n’a pas contribué à ce titre en termes de points. Andrea Dovizioso les a marqués à Jerez 1 (3e), Jerez 2 (6e), Spielberg 1 (1er), Misano 2 (8e), Aragon 1 (7e) ; Jack Miller à Spielberg 2 (2e), Barcelone (5e), Valence 1 (6e), Valence 2 (2e) et Portimao (2e) ;  Johann Zarco à Brno (3e) et Aragon 2 (5e) ; Danilo Petrucci au Mans (1er) ; Francesco Bagnaia à Misano 1 (2e).

Claudio Domenicali, PDG Ducati Motor Holding : « Gagner le titre mondial des constructeurs est très gratifiant, surtout après une année si compliquée qui nous a obligés à surmonter des obstacles et des situations que nous n’avions jamais connus auparavant. Cela a été une saison bizarre, mais en travaillant ensemble nos ingénieurs et tous les pilotes Ducati ont a réussi à rendre la Desmosedici GP compétitive sur tous les circuits du calendrier du championnat, la mettant sur le podium à huit reprises, dont deux victoires. »

« Merci à Andrea Dovizioso, Danilo Petrucci, Jack Miller, Pecco Bagnaia et Johann Zarco pour nous avoir permis d’ajouter un deuxième titre mondial des constructeurs à notre histoire en MotoGP. Et merci également à tout le département Ducati Corse pour avoir démontré une fois de plus qu’avec passion, dévouement et détermination, vous pouvez obtenir des résultats importants comme celui-ci. Je profite de cette occasion pour souhaiter bonne chance à Andrea et Danilo chance pour ce que l’avenir leur réserve. Ils sont avec nous depuis de nombreuses années, et ensemble nous avons vécu de grands moments, merci pour tout. »

Luigi Dall’Igna, Manager général Ducati Corse : « Gagner le titre mondial des constructeurs est certainement un objectif important pour Ducati car cela démontre la qualité des innovations technologiques qui ont été développées ces dernières années et qui se trouvent aujourd’hui sur la Desmosedici GP. »

« Ce fut certainement une saison difficile, surtout après l’introduction du nouveau pneu arrière et l’impossibilité de faire des tests au cours de l’année qui nous auraient permis de mieux étudier son comportement. Malgré cela, la Desmosedici GP a été une moto compétitive sur presque toutes les pistes. Par conséquent, nous sommes satisfaits des résultats obtenu en 2020 et qui nous ont permis d’atteindre notre deuxième titre mondial des constructeurs en MotoGP. Merci à tout le personnel, pilotes et équipes de Ducati Corse, qui avec leur travail et leur engagement nous ont permis de remporter cette importante victoire. »

Championnat MotoGP 2020 – Constructeurs :
1. Ducati – 221 pts
2. Yamaha – 204 pts (-17)
3. Suzuki – 202 pts (-19)
4. KTM – 200 pts (-21)
5. Honda – 144 pts (-77)
6. Aprilia – 51 pts (-170)

MotoGP – Palmarès Constructeurs :
2020 : Ducati
2019 : Honda
2018 : Honda
2017 : Honda
2016 : Honda
2015 : Yamaha
2014 : Honda
2013 : Honda
2012 : Honda
2011 : Honda
2010 : Yamaha
2009 : Yamaha
2008 : Yamaha
2007 : Ducati
2006 : Honda
2005 : Yamaha
2004 : Honda
2003 : Honda
2002 : Honda
2001 : Honda

Championnat MotoGP 2020 : 1. Mir 171 pts, 2. Morbidelli 158 (-13), 3. Rins 139 (-32), 4. Dovizioso 135 (-36), 5. P. Espargaro 135 (-36), 6. Viñales 132 (-39), 7. Miller 132 (-39), 8. Quartararo 127 (-44), 9. Oliveira 125 (-46), 10. Nakagami 116 (-55), 11. Binder 87 (-84), 12. Petrucci 78 (-93), 13. Zarco 77 (-94), 14. A. Marquez 74 (-97), 15. Rossi 66 (-105), 16. Bagnaia 47 (-124), 17. A. Espargaro 42 (-129), 18. Crutchlow 32 (-139), 19. Bradl 18 (-144), 20. Lecuona 27 (-144) 21. Smith 12 (-159), 22. Rabat 10 (-161), 23. Pirro 4 (-167), NC. Savadori, M. Marquez, Kallio 0 (-171).

Portimao, Dovi : Adieu à Ducati, pas au MotoGP

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Le titre constructeurs redore le bilan de Ducati […]