« Le travail porte ses fruits » : Alex Marquez se retrouve enfin



Meilleure qualification en MotoGP (8e), meilleure course de la saison (4e) après avoir un temps occupé la troisième place : Alex Marquez a signé son meilleur week-end de l’année à Portimao. Le Grand Prix d’Algarve vient « récompenser le travail de toute l’équipe ». Et, faut-il espérer pour lui, ouvrir une nouvelle page de sa trajectoire en catégorie reine.

Son meilleur résultat de l’année : « C’est une récompense pour le travail de toute l’équipe dans de mauvais moments où le résultat n’arrivait pas. Ça enlève un poids, donne de la confiance, et cet extra de motivation qui ne m’a jamais manqué. Cela aide à voir que le travail porte ses fruits. »

Un duel inachevé pour le podium face à Jack Miller : « Quand Miller m’a doublé, il a créé un petit écart et j’étais proche de lui quand j’ai franchi la ligne. Je voulais essayer de le doubler dans le dernier secteur, et en entrant dans la ligne droite j’aurais pu sortir avec plus de stabilité. J’aurais pu essayer dans la ligne droite ou au virage 1. Dans le tour où ils ont sorti la bande rouge, j’aurais pu le double en entrant dans la ligne droite et je ne l’ai pas fait, je me suis réservé pour le tour suivant. Ce sont des choses qui arrivent. Plus que le podium, j’ai profité et beaucoup appris en course. »

Un Alex Marquez retrouvé : « Nous avons changé la dynamique depuis le test de Misano. À Austin comme Misano 2, les fruits de ce que nous avons essayé là-bas ne se sont pas vus. Nous devons continuer avec la même dynamique. Au test de Misano nous avons essayé un châssis différent où nous notons de gros progrès, et attendons avoir la dernière amélioration. Il n’y a pas beaucoup de secret ; ce sont de petites améliorations qui te font être plus à l’aise sur la moto et t’aident à faire ce pas en avant. »

Sur quoi travailler avec Honda pour passer un nouveau cap : « Nous avions la chance de bien sortir du dernier virage, et je pouvais ainsi me coller à lui. Nous avons toujours eu une bonne vitesse de pointe ici, et nous pouvons nous battre au premier virage. Il ne s’agit pas seulement de la vitesse de la Ducati, mais aussi de sa stabilité au freinage. C’est une chose que nous devons améliorer l’an prochain et essayer d’avoir plus de puissance progressive et linéaire. En ce moment nous devons travailler plus avec le frein moteur, où ils font la différence. »

Problèmes de vision pour Marquez, saison terminée

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires