Le très bon 1er GP de Joan Mir (8e)



On attendait Francesco Bagnaia, on observait Fabio Quartararo… et c’est finalement Joan Mir qui a terminé meilleur rookie du Grand Prix du Qatar.

Le premier départ de la carrière MotoGP de Joan Mir a été bon. Et même très bon : qualifié 11e, le jeune espagnol a bondi de la grille pour se retrouver 6e à la fin du premier tour. Un gain de places qu’il a ensuite réussi à maintenir dans les minutes suivantes. Durant près de 10 tours, il s’est accroché aux hommes de tête.

Mais Mir, champion du monde Moto3 (2017) et auteur d’une seule saison en Moto2 (2018), a encore à apprendre. Au fur et à mesure, ses pneus se sont dégradés et son rythme a baissé. « C’est dommage que mes pneus se soient trop usés à la fin, je n’arrivais plus à pousser », regrette-t-il. Le pilote Suzuki a cependant réussi à sauver une belle 8e place, qui lui permet de finir 1er rookie.

S’être retrouvé dans la roue de Marc Marquez ou Alex Rins donne forcément confiance, et permet de progresser. « J’ai beaucoup appris des meilleurs, et c’est la chose la plus importante et intéressante qui se soit passée dimanche, se réjouit Joan Mir. J’espère continuer sur cette voie, progresser course après course et essayer de rester devant. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments