Le WSBK est de retour à Jerez



Paralysé depuis mars par l’épidémie de coronavirus, le championnat du monde Superbike reprend du service ce week-end. Rendez-vous au circuit de Jerez-Angel Nieto, quelques jours après le passage du MotoGP.

Communiqué des organisateurs :

Après une longue interruption, le Championnat MOTUL FIM World Superbike est de retour ce week-end en Espagne sur l’emblématique circuit de Jerez. En mars dernier, le premier round du calendrier avait offert son lot de rebondissements en Australie avec pas moins de trois vainqueurs différents pour la première fois de l’histoire. Aujourd’hui qui pourra garder son sang-froid malgré les températures élevées qui attendent les protagonistes du WSBK en Andalousie ?

Alex Lowes (Kawasaki Racing Team WorldSBK) arrive en tête du général après des débuts spectaculaires sur Kawasaki en Australie. Vainqueur de la Course 2 et sur le podium de la Course 1, sa régularité fait de lui l’homme à battre pour ce deuxième rendez-vous. Mais l’an passé à Jerez, il s’est heurté à son actuel coéquipier en la personne de Jonathan Rea dans l’ultime virage du dernier tour. Ses deux quatrièmes places constituent son meilleur résultat. À l’inverse, Rea, quatrième du Championnat, compte quant à lui deux victoires à Jerez et il y a empoché son premier titre en 2015. Toutefois, en 2019, il n’a figuré qu’une seule fois sur le podium avec une deuxième position au terme de la deuxième manche.

Avec trois troisièmes places, Scott Redding (Aruba.it Racing – Ducati) occupe pour sa part la seconde position du classement. Pourtant rookie de la catégorie, le Britannique s’est montré incisif à Phillip Island. Ayant réalisé un test à Jerez en janvier et couru sur le circuit à de nombreuses reprises au cours de sa carrière en MotoGP, Redding connaît le tracé ibérique sur le bout des doigts. Néanmoins, peu de pilotes y ont roulé sous la chaleur de l’été, ce qui devrait quelque peu pimenter les hostilités. Chaz Davies figure de son côté au huitième rang du général et a décroché trois victoires à Jerez. L’année dernière, il se battait pour le podium durant la Course 2 avant de partir à la faute à la suite d’un accrochage avec Marco Melandri.

Troisième et premier vainqueur de la saison, Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha Official WorldSBK Team) a lui aussi créé la surprise à Phillip Island. Premier pilote turc à mener le WorldSBK après la Course 1, il est prêt à pulvériser de nouveaux records. Michael van der Mark, son coéquipier, est cinquième et tentera de renouer avec le podium sur un tracé où il s’est imposé l’an passé (Course 2). Le Champion WorldSSP 2014 reprend les hostilités après avoir assuré son avenir chez BMW pour 2021. Devra-t-il toutefois tenir la pression pour le reste de la saison ?

Après un week-end prometteur en Australie et des essais positifs sur les circuits de Barcelone et d’Aragón, le Team HRC est bien déterminé à en découdre à Jerez. Sur ses terres de Jerez, Álvaro Bautista, sixième au général, a triomphé à deux occasions en 2019 et il entend bien offrir à Honda son premier podium sur ce tracé depuis Michael van der Mark en 2015 (Course 1). Quant à Leon Haslam, il a signé le meilleur temps en Aragón et vise lui aussi son premier Top 3 en Andalousie depuis la Course 2 en 2015. Parviendront-ils à dompter la Honda à Jerez et à renouer avec les avant-postes ?

L’équipe BMW Motorrad WorldSBK a été très occupée depuis le round d’ouverture à Phillip Island. Un roulage privé au Lausitzring suivi d’un autre avec leurs homologues en Catalogne, ils ont travaillé d’arrache-pied pour perfectionner le set-up de leur S1000RR. Tom Sykes et Eugene Laverty vont désormais se rivaliser pour tenter d’assurer leur place aux côtés de van der Mark en 2021. Sykes a décroché son titre en 2013 à Jerez, tandis Laverty y a remporté son unique succès en 2015. Nous devrions donc assister à un duel titanesque entre les deux représentants BMW.

Meilleur indépendant, Loris Baz (Ten Kate Racing Yamaha) a mené la course en Australie. Le Haut-Savoyard aura à cœur de figurer dans le Top 6 et de continuer à tenir tête aux pilotes d’usine sur un circuit où il a fait ses débuts avec Ten Kate l’année dernière. Derrière lui, Maximilian Scheib (ORELAC Racing VerdNatura), dixième au général, s’est montré très rapide lors de la Course 2 à Phillip Island avec une septième place à l’arrivée. Le Chilien compte une victoire en STK1000 à Jerez. Sandro Cortese (OUTDO Kawasaki TPR) a décroché son meilleur résultat sur le tracé andalou l’an passé avec une sixième position, alors que Michael Ruben Rinaldi (Team GOELEVEN) aborde l’épreuve après un test positif à Misano durant lequel il a roulé sous le record du tour. Garrett Gerloff (GRT Yamaha WorldSBK Junior Team) roulera pour la première fois à Jerez, tandis que son coéquipier Federico Caricasulo connaît bien ce tracé avec deux victoires en WorldSSP (2017 et 2019). Xavi Forés (Kawasaki Puccetti Racing) a réalisé peu d’essais, mais il entend bien s’illustrer devant les siens à Jerez, un circuit où il compte une septième place comme meilleur résultat.

Takumi Takahashi (MIE Racing Althea Honda Team) aura pour sa part un nouveau coéquipier en la personne de l’Italien Lorenzo Gabellini. Marco Melandri (Barni Racing Team) remplacera Leon Camier, blessé, pour le reste de la saison 2020, et reprendra la piste sur le circuit où il a enregistré son dernier podium. Leandro Mercado (Motocorsa Racing) et Sylvain Barrier (Brixx Performance) prendront quant à eux part à leur première épreuve de l’année.

Classement WSBK après Phillip Island : 1. Lowes 51 pts, 2. Redding 39 pts (-12), 3. Razgatlioglu 34 pts (-17), 4. Rea 32 pts (-19), 5. Van der Mark 31 pts (-20), 6. Bautista 20 pts (-31), 7. Baz 20 pts (-31), 8. Davies 19 pts (-32)… Classement complet ici

Christophe Ponsson retrouvera le WSBK en août

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de