L’émotion poignante d’Espargaro après la course du Mugello



Aleix Espargaro a terminé septième du Grand Prix d’Italie, son meilleur résultat avec l’Aprilia au Mugello, vingt-quatre heures après avoir égalé sa meilleure qualification en carrière sur cette moto (quatrième). Une performance dont il n’avait pas grand chose à dire le soir-même, car il n’avait qu’une chose en tête : la disparition de Jason Dupasquier.

Le Catalan a, comme tous ses camarades du paddock, été particulièrement marqué par la tragédie du week-end. L’émotion était forte, poignante, au moment de faire le bilan de son dimanche, au micro de la télévision espagnole DAZN. « En l’espace de dix minutes, nous sommes passés de lui rendre hommage à abaisser la visière », expliqua-t-il ensuite en conférence de presse. Le timing des événements l’a bouleversé.

« Pour les pilotes ça a été très dur. Mon cerveau essaie de comprendre comment, après une minute de silence où je ne pouvais pas contenir les larmes, où je suis allé chercher mon frère… Comment faisons-nous pour prendre le départ. C’est très difficile. C’était un ‘enfant’. Que tout soit passé si vite est très difficile à digérer. »

« Je ne sais pas, je n’ai pas d’explication. Il faut vivre avec ça, cela fait partie de notre sport, poursuit Aleix Espargaro. En dépit de tout le bon travail que je crois que nous, pilotes, faisons avec la Dorna en Commission de sécurité, il y a des chutes pour lesquelles nous ne pourrons jamais rien faire. Cela fait partie de ce sport, il faut vivre avec. Mais ce que j’ai le plus de mal à digérer, c’est comment tout est passé si vite. Je ne dis pas qu’il fallait rouler ou pas, je ne vais pas me mettre là-dedans parce que ça me semble idiot de parler de ça maintenant, mais c’est très difficile. »

Dans ces circonstances, le résultat du Grand Prix d’Italie passe au second plan. Le pilote Aprilia a quand même pris le temps de les commenter, donnant d’abord des nouvelles rassurantes concernant son avant-bras droit, opéré au lendemain de la course du Mans. « Vendredi et samedi j’avais un peu mal au bras en pilotant. Heureusement, la clinique mobile a fait un grand travail avec moi et les sessions (de soin) m’ont aidé à éviter toute douleur en course. » De quoi aborder la prochaine épreuve, en Catalogne, avec plus de sérénité.

Bon septième à l’arrivée, Aleix Espargaro a cependant connu un problème avec sa RS-GP au départ. « La moto n’a pas accéléré comme je m’y attendais, donc j’ai perdu quelques positions. Je crois que c’est dû à une perte de puissance. Nous devons analyser les données parce que nous n’avions pas eu de problème à ce niveau les jours précédents. Dans les virages nous avons confirmé notre potentiel, j’ai pu rester proche du groupe qui se battait pour le podium. »

Toujours en quête de son premier top-5 avec Aprilia, il n’est arrivé que trois secondes derrière le cinquième, Brad Binder. « Aujourd’hui les imprécisions se paient très cher. Je suis désolé parce que nous avons perdu une opportunité. » Il en aura une nouvelle le week-end prochain à domicile, au circuit de Barcelone-Catalogne.

Aleix Espargaro – Résultats (2021)

FP1 P2 P3 P4 QP WP RAC
Mugello 13 8 13 9 4 10 7
Le Mans 10 14 13 18 13 14 X
Jerez 2 3 5 12 8 9 6
Portimao 21 14 8 14 7 4 6
Losail 2 1 6 17 7 7 8 10
Losail 2 8 2 5 8 12 7
Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments