L’épaule de Marquez entièrement rétablie



Marc Marquez a confirmé qu’il n’avait plus de problème à l’épaule opérée en novembre 2019. Il attaquera la saison 2020 à 100 % de ses moyens.

Tombé plusieurs fois en fin d’année 2019, Marc Marquez avait décidé de se faire opérer de l’épaule droite le 27 novembre, après une nouvelle chute lors du test hivernal de Jerez. La récupération du pilote Honda a été longue et pénible. Il a effectué les essais hivernaux de Sepang et Losail, en février, diminué. Il a dû pousser son corps « à la limite », travailler sur sa condition physique tout en essayant de bosser sur la Honda RC213V, qui lui a causé divers problèmes.

Sa crainte était de ne pas arriver suffisamment prêt pour le premier Grand Prix de l’année, au Qatar, en mars. L’épreuve a finalement été annulée en raison de l’épidémie de coronavirus. Carlos Garcia, kiné à la Clinica mobile et compagnon de route de Marc Marquez, a expliqué que « l’épaule n’aurait pas été parfaite pour la course au Qatar, ni à 100 % pour la Thaïlande ».

Depuis, le temps a passé. Voilà maintenant six mois et demi que Marc Marquez a subi l’intervention chirurgicale. Comme on pouvait s’y attendre, il est désormais à 100 %. « Mon épaule est complètement récupérée », a-t-il rassuré ce dimanche lors d’un concours organisé par Repsol Honda contre son frère Alex.

Certes, l’octuple champion du monde n’a pas encore pu chevaucher sa machine de MotoGP pour le vérifier. Mais il le sait par rapport aux sensations ressenties lors de ses entraînements en moto, notamment en motocross. « Je peux maintenant faire du motocross en toute normalité. »

Marc Marquez, qui a « hâte de vivre notre passion, la course moto », retrouvera sa Honda le mercredi 15 juillet, lors du test qui précédera le Grand Prix d’Espagne (17-18-19 juillet à Jerez de la Frontera). Une première course de l’année organisée sans public. « Ce sera bizarre. Ce sera comme un test, froid et différent, mais c’est mieux ça, que le spectacle puisse se voir à la télévision, plutôt que rien. »

Marquez désigne Quartararo parmi ses « rivaux à battre »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de