L’équipe Petronas a « besoin de savoir ce que veut Rossi »



L’équipe Petronas Yamaha attend d’avoir des nouvelles de Valentino Rossi, qui prévoit d’y signer en 2021, avant de se prononcer de manière concrète sur le dossier.

Si Valentino Rossi décide de poursuivre sa carrière en MotoGP – et cela va vraisemblablement être son choix –, alors il regardera du côté de l’équipe Petronas Yamaha SRT. En effet, les deux places dans le team officiel Yamaha sont déjà prises, mais le constructeur japonais a promis à son pilote italien de le soutenir comme un pilote d’usine en 2021.

Le chemin commence donc à être tracé, du moins de ce côté-ci de la barrière. Car dans l’équipe Petronas, on jure que pour l’heure, aucun contact n’a été établi avec Valentino Rossi. « Je regarde mon téléphone tous les jours, mais pour l’instant je n’ai rien vu ! J’espère au moins que Valentino enverra un WhatsApp ou quelque chose ! », plaisante le patron, Razlan Razali, dans un entretien à Crash.net.

Lin Jarvis, directeur de Yamaha Motor Racing, assure qu’un accord a été passé avec Razlan Razali : le Petronas Yamaha Sepang Racing Team ne signera personne tant que la situation de Valentino Rossi n’aura pas été clarifiée. Et même si l’équipe malaisienne souhaiterait recruter de jeunes pilotes, il sera difficile de dire non à Yamaha et Valentino Rossi.

« Pour l’instant rien, donc nous gardons (la place) ouverte pour lui. Si ça arrive (qu’il veuille rejoindre l’équipe, NDLR), c’est quelque chose que nous allons forcément considérer. Nous n’allons pas nous taire et l’ignorer. Il est neuf fois champion du monde et pèse beaucoup en termes de marketing, de visibilité. Mais nous avons vraiment besoin de comprendre le deal. Quelles sont les choses à faire et à ne pas faire ? Nous avons besoin de comprendre ce qu’il veut. »

Le dossier Rossi-Petronas est donc plus délicat que l’on pourrait le penser. Toutes les parties doivent encore se mettre d’accord, une fois que le Docteur aura définitivement tranché la question de son avenir – cela arrivera d’ici fin juin. Il faudra ensuite fixer les détails du contrat, comme par exemple sa durée, ou la question du personnel dont l’Italien héritera (possibilité d’emmener son crew avec lui ou pas, obligation de travailler avec les mécaniciens de l’équipe Petronas…).

Jarvis veut un duo Rossi-Morbidelli chez Petronas

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store