Les 24h du Mans 2021 sont là



Les 24 Heures Motos du Mans 2021 se déroulent ce week-end sur le circuit Bugatti. Qui franchira la ligne d’arrivée en vainqueur dimanche, sur les coups de 12h ? 47 équipes sont en lice, avec de nombreux pilotes prestigieux (Mike di Meglio, Sylvain Guintoli, Xavier Simeon…) pour faire le spectacle. Présentation de l’épreuve par les organisateurs.

Suivez l’épreuve en direct sur Eurosport 2 et La chaîne L’Équipe en France, RTBF Auvio en Belgique et RTL Play au Luxembourg.

Communiqué ACO : LES ENJEUX ET FORCES EN PRÉSENCE DES 24 HEURES MOTOS 2021

En raison de la pandémie de Coronavirus qui sévit toujours dans le monde, la 44e édition des 24 Heures Motos se déroulera de nouveau à huis clos. Malgré ça, l’Automobile Club de l’Ouest, organisateur de l’épreuve, a reçu de nombreuses demandes d’engagements. Ainsi, 47 machines prendront part aux essais puis au départ le samedi 12 juin à 12 heures. Elles seront réparties en trois catégories : 16 machines sont inscrites en catégorie Formula EWC (catégorie reine des 24 Heures Motos), 30 en Superstock et une dans la catégorie Experimental.

Comme en 2020, six grands constructeurs de la moto vont s’affronter pour la victoire sur le circuit Bugatti. Honda, Suzuki, Kawasaki, Yamaha, BMW et Ducati engagent leurs meilleurs pilotes et leurs machines les plus performantes afin d’inscrire leur nom au palmarès des 24 Heures Motos. Cependant, il n’y aura qu’un seul vainqueur. L’équipe qui parviendra à remporter la course sera celle qui saura conjuguer performance, endurance, fiabilité, ingéniosité et esprit d’équipe.

Victorieuse en 2020, l’équipe japonaise F.C.C. TSR Honda France se présentera sur le circuit Bugatti avec l’ambition de réitérer cette performance. Pour y parvenir, elle s’est attaché les services du pilote nippon Yuki Takahashi, ancien animateur des championnats du monde 250cc, Moto2 et MotoGP. Il fera équipe avec le français Mike di Meglio et l’australien Josh Hook. F.C.C. TSR Honda France prépare activement les 24 Heures Motos depuis le mois de décembre dernier. Elle a mené plusieurs séances d’essais au Japon avec Takahashi. Les pilotes disposeront d’une Honda CBR 1000 RR à la préparation plus poussée que l’an passé.

Championne du Monde d’Endurance FIM EWC 2019-2020, l’équipe sarthoise du Suzuki Endurance Racing Team a annoncé dès le mois d’octobre dernier son association avec le préparateur japonais Yoshimura. Ensemble, ils forment une nouvelle équipe officielle Suzuki : le Yoshimura SERT Motul. L’équipe managée par Damien Saulnier a constitué un équipage taillé pour conquérir la victoire aux 24 Heures Motos et un nouveau titre. La Suzuki GSX-R 1000 #1 sera pilotée par Gregg Black, Xavier Simeon, Sylvain Guintoli et Kazuki Watanabe. Après de longues années de collaboration avec le manufacturier de pneumatiques Dunlop, le Yoshimura SERT Motul a opté pour les gommes Bridgestone.

Comme en 2020, Ducati sera officiellement représentée par l’équipe allemande ERC Endurance. Après une première saison encourageante avec la Panigale V4R, cette formation germano-italienne vise désormais le podium. L’équipe sera managée par Franck Hoffmann, dirigeant d’une société mondialement réputée pour ses pièces moto. Il tenait précédemment le rôle de conseiller pour ERC Endurance. Côté pilotes, Louis Rossi sera rejoint par Mathieu Gines (champion du monde d’endurance en 2014 avec le GMT94), Etienne Masson et Sylvain Barrier.

BMW Motorrad World Endurance Team court toujours après sa première victoire aux 24 Heures Motos. Pour tenter de décrocher le graal, elle a recruté le pilote espagnol Javier Forés, ancien acteur du championnat du monde Superbike. Il partagera le guidon de la BMW M1000RR avec Markus Reiterberger, Ilya Mikhalchik et Kenny Foray.
Dans le clan Yamaha, on joue la carte de la continuité. Vice-championne du monde d’endurance FIM EWC 2019-2020, l’équipe autrichienne YART-Yamaha fera de nouveau rouler une R1 à la préparation soignée. Au guidon de cette machine, Marvin Fritz, Niccolò Canepa et Karel Hanika avec Michael Laverty en pilote de réserve.

Enfin, Kawasaki sera officiellement représenté par Webike SRC Kawasaki France Trickstar. Dans cette équipe aussi on misera sur la stabilité. L’équipe managée par Gilles Stafler a finalement opté pour les pneumatiques Dunlop (elle avait choisi Michelin l’an passé). Les fans des 24 Heures Motos savent qu’il faut toujours compter sur cette marque qui compte 14 victoires sur la classique mancelle et qui figure en tête du palmarès des constructeurs les plus victorieux devant Honda et Yamaha.

Si les équipes officielles visent logiquement la victoire au classement général, derrière de nombreux challengers guetteront leur moindre faux pas afin de grimper sur le podium. Parmi ces formations, citons les polonais de Wòjcik Racing Team (Yamaha #77), VRD Igol Pierret Expériences (Yamaha #333), 3ART Best Of Bike (Yamaha #36), Team Moto Ain (Yamaha #96) ou encore Team Bolliger Switzerland (Kawasaki #8).

Avec 30 engagés, la catégorie Superstock compte le plus grand nombre de concurrents. Victorieux de la Coupe du Monde FIM Superstock 2019-2020 le Team Moto Ain a décidé de franchir le palier ultime en s’engageant en catégorie Formula EWC. De plus, avec le retrait de l’équipe GERT56 by GS YUASA victorieuse de la catégorie l’an passé aux 24 Heures Motos, la bataille pour la première place est plus qu’ouverte. L’équipe italienne, No Limits Motor Team vice-championne de la Coupe du Monde FIM Superstock l’an passé a recruté Alexis Masbou, ancien pilote du Championnat du Monde Moto 3, pour épauler Luca Scassa et Kevin Calia. Le BMRT 3D Maxxess Nevers entend porter haut ses couleurs. Cette formation nivernaise pourra compter sur une Kawasaki ZX-10R performante et des pilotes spécialistes du Superstock : Anthony Loiseau, Jonathan Hardt et Damien Pilot. Ces équipes subiront les assauts d’autres prétendants à la victoire et au podium de la catégorie : Team 18 Sapeurs-Pompiers CMS Motostore (Yamaha #18), Team 33 Louit April Moto (Kawasaki #33), JMA Racing Action Bike (Suzuki #34), RAC41 Chromeburner (Honda #41), OG Motorsport by Sarazin (Yamaha #66), Junior Team Le Mans Sud Suzuki (Suzuki #72) ou encore Wòjcik Racing Team 2 (Yamaha #777).

La catégorie Expérimental regroupe des machines non homologuées dans le cadre du FIM EWC et dont les modifications vont au-delà des limites du règlement. Une moto est engagée dans cette classe dédiée aux projets innovants. Le team Metiss aligne une nouvelle fois un prototype muni d’un train avant triangulé utilisant un système de freinage à double disque. Pour Metiss l’enjeu des 24 Heures Motos est autant sportif que technologique. L’objectif est de faire fructifier un travail de développement conséquent en intégrant le top dix du classement général. Cette année, l’équipe aura à cœur de rendre hommage à Jean-Bertrand Bruneau, créateur de cette machine et décédé le 27 novembre 2020.

Avec 9 nationalités d’équipes différentes parmi les 50 engagés, les 24 Heures Motos s’imposent comme une épreuve à la renommée internationale et au niveau de compétitivité élevé.

Les pilotes qui défendront la couronne du SERT

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Les 24h du Mans 2021 sont là […]