Les bases de l’Aprilia conviennent à Iannone



Lancé dans un nouveau défi avec Aprilia, Andrea Iannone se dit à la fois conscient des difficultés à surmonter, mais plutôt rassuré quant à la RS-GP.

« Surpris par la moto [qui] n’est pas si mauvaise » : ainsi s’était exprimé Andrea Iannone après avoir découvert sa nouvelle monture, sortie des ateliers Aprilia (lire ici). Après avoir connu la Ducati et la Suzuki, l’Italien ouvre un nouveau chapitre sur la machine qui est sans doute la moins compétitive du plateau.

Ses résultats lors des essais hivernaux – 18e à Valencia, 16e à Jerez – témoignent du cap qu’il va falloir franchir au guidon de la RS-GP… et faire franchir à la RS-GP. Mais lui ne s’inquiète pas. « Évidemment, je ne m’attendais pas à finir les essais devant, mais nous ne sommes pas si loin, rassure-t-il via Autosport. Il y a des choses très positives sur la moto. Nous devons corriger le reste, mais c’est faisable. »

L’Italien a ses petites idées sur le fameux « reste » à corriger. « Ce n’est pas une moto avec d’énormes problèmes, parce qu’elle tourne très bien et elle est maniable. Il faut améliorer l’accélération et l’antiwheeling, mais ce ne sont pas des choses qui m’inquiètent. Le moteur est très puissant, mais nous ne pouvons l’utiliser qu’en 5e ou 6e, car de la 1ère à la 4e nous souffrons avec les wheelings. »

L’Aprilia a une très bonne base, juge-t-il. « Clairement, ils manquaient d’indications sur certaines choses et maintenant je les apporte », dit Iannone en valorisant son rôle. Deux mots d’ordre : optimisme et confiance. « Je suis très calme, parce qu’il y a le désir de faire bien et je sens que je suis dans un groupe qui essaie de me soutenir du mieux qu’il le peut. C’est ce à quoi je m’attendais, donc je suis satisfait. »

Photo de une : Gresini Racing

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
CB moto
2 années il y a

Je n’aime pas beaucoup ce pilote, depuis son accrochage avec son coéquipier Dovisioso, chez Ducati, dans le dernier virage du dernier tour, alors que s’il n’avait rien tenté, ils auraient terminés, respectivement 2ème et 3éme de la course !!
Cependant, vu les difficultés rencontrées par Aprilla l’année dernière, il pourrait retrouver grâce à mes yeux s’il aidait cette marque méritante à revenir au premier plan !!

Roger Vicat
2 années il y a

« … , l’Italien ouvre un nouveau chapitre sur la machine qui est sans doute la moins compétitive du plateau. »
Non non, c’est la KTM la daube du plateau !
Rip Johan ?

CB moto
2 années il y a
Reply to  Roger Vicat

Ce n’est pas ce qu’elles ont montré l’année dernière, en ne cessant de progresser, en concluant avec un podium à Valence avec Espargaro….
Par contre, les Aprilla n’ont que très peu progressé au long de la saison….
Espérons que l’ arrivée du fantasque, mais rapide Ianone, joint à l’expérience acquise par l’autre frère Espargaro, va  » booster » l’équipe, qui serait enfin récompensée de ses efforts.
Mais dans le cas contraire, un retrait de cette marque serait sans doute malheureusement à envisager dans un délai assez proche……

46QDO
2 années il y a

Aprilia a été carrément pillé par Ducati ! vidée, asséchée la petite entreprise de Noale ! J’espère qu’un vainqueur de GP devant Marquez et du calibre de Iannone, certes capable du pire mais aussi du meilleur va les faire briller, au moins un peu, en 2019 ! J’ai encore en mémoire leurs formidables perfs’ en OPEN !