Les chefs-mécaniciens du MotoGP en 2022



Qui seront les chefs mécaniciens des pilotes MotoGP en 2022 ? Voici les binômes qui seront à suivre lors de la prochaine saison, avec quelques changements à prévoir dans les boxs.

Publication Dorna Sports :

Monster Energy Yamaha MotoGP

Si Fabio Quartararo restera associé à Diego Gubellini, son homme de confiance depuis son ascension parmi l’élite il y a de cela trois ans, un vent de fraîcheur soufflera par contre de l’autre côté du box et pour cause ! Patrick Primmer prend le relai auprès de Franco Morbidelli. Ancien technicien suspension de Maverick Viñales, lequel s’était accordé un congé sabbatique en 2021. C’est la première fois qu’il occupera ces fonctions.

WithU Yamaha RNF Team

Pour sa part, Andrea Dovizioso poursuivra cette collaboration entamée avec Ramon Forcada à compter du Grand Prix de Saint-Marin ; tandis que Darryn Binder sera encadré par Noe Herrera, comme l’avait expliqué Razlan Razali dans un récent live à Jerez. Cet Espagnol aguerri a notamment travaillé avec Johann Zarco, Brad Binder et Miguel Oliveira. L’an passé, il était le chef mécanicien d’un certain Raúl Fernández, pilote qui a inscrit pour rappel huit victoires lors ses débuts en Moto2.

Ducati Lenovo Team

Chez Ducati, ‘on ne change pas une équipe qui gagne’. Christian Gabbarini et Christian Pupulin, respectivement rattachés à Francesco Bagnaia et Jack Miller conserveront ainsi leur poste. L’un a déjà goûté au titre chez Ducati avec Casey Stoner, l’autre a été promu de chez Pramac Racing en 2021.

Pramac Racing

Même chose dans l’équipe satellite Ducati. Jorge Martín et Johann Zarco conservent leur chef mécanicien respectif à savoir Daniele Romagnoli et Marco Rigamonti, qui accompagnait déjà le n°5 à l’époque où il évoluait pour le compte d’Avintia Esponsorama. La question est désormais de savoir qui prendra les rênes de la structure, dans la mesure où Francesco Guidotti est pressenti pour devenir le team manager de l’équipe officielle KTM.

VR46 Racing Team

Dans le clan VR46 Racing, ce sont deux visages, intimement liés à la carrière du Docteur, qui épauleront Luca Marini et le nouveau venu Marco Bezzecchi : David Muñoz, son ancien chef mécanicien de chez Petronas Yamaha SRT, et Matteo Flamigni. Ce dernier, jusque-là cantonné au rôle d’ingénieur télémétrique, l’a côtoyé durant près de 20 ans !

Gresini Racing

L’expérimenté Alberto Giribuola, longtemps affilié à Andrea Dovizioso, suit quant à lui Enea Bastianini en direction de Gresini Racing. Fabio Di Giannantonio pourra de son côté compter sur Donatello Giovanotti, qui a officié sous les couleurs de Gresini en Moto2 (Nicolò Bulega), du Sky Racing Team VR46 (Luca Marini) et du team Forward Racing. L’équipe italienne a par ailleurs recruté Sergio Verbena, en provenance directe de chez KTM.

Team Suzuki Ecstar

Pendant ce temps-là, le team Suzuki Ecstar joue la carte de la continuité en renouvelant Frankie Carchedi et José Manuel Cazeaux auprès de Joan Mir et Alex Rins. À noter que le mystère demeure concernant le nom du prochain Team Manager.

Repsol Honda Team

Le binôme Marc Márquez – Santí Hernández, formé il y a des années, reste également d’actualité, au même titre que celui constitué par Pol Espargaró et Ramón Aurin. C’est la première fois en six ans que l’Espagnol garde son pilote.

LCR Honda

Pas de changement non plus dans le team LCR Honda. Takaaki Nakagami et Alex Márquez continueront leur partenariat avec Giacomo Guidotti et Christophe Bourguignon.

Red Bull KTM Factory Racing

Si la marque de Mattighofen procède actuellement à restructuration, dont Mike Leitner fait les frais, au plus bas de la hiérarchie, aucune évolution par contre. Miguel Oliveira et Brad Binder repartent pour une nouvelle année en compagnie de Paul Trevathan et d’Andres Madrid.

Tech3 KTM Factory Racing

Alexandre Merhand, autrefois ingénieur de données, devient le chef mécanicien du Champion du Monde Moto2 Remy Gardner. Nicolas Goyon hérite pour sa part de Raúl Fernández.

Aprilia Racing

Aleix Espargaró et Antonio Jimenez uniront une fois de plus leurs forces ; Maverick Viñales retrouvera quant à lui Giovanni Mattarollo, cet ingénieur châssis du Test Team érigé au rang de chef mécanicien à sa signature chez Aprilia.

2023 : Pourquoi Ducati va se décider rapidement

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jerome BRACCINI
8 mois il y a

Je me trompe, ou il n’y a quasiment que des italiens et des espagnols dans cette liste ?