Les données des progrès de Jake Dixon



Jake Dixon s’était donné pour but de réduire l’écart avec les meilleurs pilotes MotoGP au Grand Prix d’Aragon. Un objectif considérablement rempli, pour sa deuxième expérience en catégorie reine.

Jake Dixon a été l’un des heureux bénéficiaires des troubles affrontés par Yamaha cet été. La firme japonaise a d’abord dû s’impliquer dans le remplacement de Franco Morbidelli, opéré du genou fin juin, pour le Petronas Yamaha Sepang Racing Team. L’Américain Garrett Gerloff a pris sa place à Assen, avant que Cal Crutchlow n’assure la suite sur les deux épreuves de Spielberg.

Mais à cette absence s’est ajoutée celle de Maverick Viñales, suspendu puis licencié de l’équipe officielle Monster Energy. Cal Crutchlow a été promu à son poste à Silverstone et en Aragon, mais il fallait trouver quelqu’un pour la M1 de Franco Morbidelli. Celle-ci est revenue à Jake Dixon, pilote Petronas Sprinta Racing en Moto2.

Sa première expérience, au Grand Prix de Grande-Bretagne, n’a pas été ridicule. Certes, il est resté dernier tout au long du week-end, mais avec des écarts semblables à ceux accusés par Garrett Gerloff à Assen. L’Anglais a débuté les premières séances d’essais à près de 3 secondes des meilleurs, avant de descendre et concéder moins de 2 secondes à la pole position. En course, il en a rendu environ 2,5/tour sur le vainqueur, Fabio Quartararo.

Deux semaines plus tard, un cap a été franchi au Motorland Aragon. Jake Dixon s’est retrouvé à 3 secondes en FP1, puis 2,3 secondes en FP2 et seulement 1,5 seconde en FP3. Ce sont près de 2 secondes de moins qu’à Silverstone. Certes, le tracé britannique est plus long de 800 mètres, mais cela ne justifie pas une telle différence entre les deux week-ends.

La qualification aragonaise s’est également mieux passée, puisque le pilote Petronas a roulé à 8 dixièmes du meilleur temps de la Q1 (1,5 seconde à Silverstone), et 1,4 seconde de la pole (1,9 seconde à Silverstone). Ces progrès ne se sont pas vérifiés en course, la faute à une chute dès le deuxième tour. Données complètes au bas de l’article.

Franco Morbidelli doit revenir au Grand Prix de Saint-Marin, en passant dans l’équipe officielle Monster Energy. Son guidon chez Petronas va être repris par Andrea Dovizioso, de retour à la compétition. Jake Dixon va lui retrouver sa place en Moto2, et ne sait toujours pas où il sera en 2022.

Le team Petronas, qui changera de nom l’an prochain après le départ de ses sponsors principaux (Petronas et le Sepang Racing Team), n’a toujours pas annoncé le nom de son futur second pilote MotoGP. Ce devrait être Darryn Binder, bien aidé par les manoeuvres de son manager (lire ici). Mais le nom de Jake Dixon a aussi circulé, en sa qualité de pilote Petronas en Moto2, ainsi que pour les avantages liés à sa nationalité – la Dorna aimerait avoir un pilote britannique en catégorie reine, alors que l’archipel accueille un Grand Prix et que BT Sport diffuse les courses.

Il est délicat de décider d’un tel transfert sur la base de deux épreuves, mais on ne peut enlever à Jake Dixon qu’il a rempli les objectifs fixés avant d’arriver en Aragon : progresser et réduire l’écart avec les hommes de devant. Le gain par rapport à sa première expérience, à Silverstone, se mesure en secondes. Et ce alors qu’il découvrait les prototypes, ainsi que tout ce qui va avec (puissance, pneumatiques, freins).

Il faut également mentionner qu’il était équipé de la moto la plus vieille du plateau, la Yamaha M1 de Franco Morbidelli, dont la base remonte à 2019. L’Italien s’est plusieurs fois plaint du retard par rapport aux autres prototypes, et des dixièmes que cela lui faisait perdre sur un tour.

Tant d’éléments qui nous font dire qu’il ne serait pas inintéressant de revoir Jake Dixon en MotoGP, en lui donnant le temps de s’habituer à la moto, la catégorie, et tout ce que cela implique.

Jake Dixon en MotoGP :

FP1 Silverstone : +2,998
FP1 Aragon : +3,140

FP2 Silverstone : +3,284
FP2 Aragon : +2,374

FP3 Silverstone : +3,526 (Combiné : +3,313)
FP3 Aragon : +1,496 (Combiné : +1,496)

FP4 Silverstone : +2,054
FP4 Aragon : +1,560

Q1 Silverstone : +1,581 (Pole : +1,980)
Q1 Aragon : +0,853 (Pole : +1,427)

WUP Silverstone : +1,622
WUP Aragon : +1,346

Course Silverstone : 19e (+50,845)
Course Aragon : Chute au 2e tour

✪ GP-Inside survivra et travaillera encore longtemps grâce à ses abonnés ! Soutenez notre travail pour seulement 2€/mois, accédez à tous les avantages (intégralité du contenu, concours-cadeaux…), renforcez l’indépendance de notre petite équipe (100 & sans publicité sur la version Premium) et participez au succès d’un média moto à votre service. Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments