Les larmes aux yeux, Suzuki s’en va sur un dernier triomphe



Quand, en mai, Suzuki a annoncé son intention de quitter le MotoGP à l’issue de la saison 2022, le paddock est tombé des nues. Parce que les deux pilotes, Alex Rins et Joan Mir, jouaient le titre. Parce que la GSX-RR avait gagné le titre suprême en 2020, et montré d’indubitables progrès en 2022 après une campagne 2021 décevante. Et, tout simplement, parce que personne ne s’y attendait.

Ce moment a marqué le début des ennuis dans le Team Suzuki Ecstar. Contre-performances, chutes et mêmes blessures ont gâché une partie de ce qui pouvait être une saison réussie. Alex Rins a finalement gagné à Phillip Island, mettant fin à près de deux ans de disette pour la firme d’Hamamatsu. On pensait alors que ce serait la dernière victoire de Suzuki en MotoGP. Mais celle-ci aura finalement eu lieu à Valence, le dimanche 6 novembre 2022.

Intraitable au départ, Alex Rins a bondi de la cinquième à la première place d’entrée de jeu. Jamais, au cours des 27 tours de course, il n’a pu se libérer de la pression infligée par Jorge Martin, puis Brad Binder dans les derniers kilomètres. Mais jamais, non plus, il n’a été attaqué. Et décroche, au bout de 41 minutes et 22 secondes d’effort, la 97ème et dernière victoire de la marque japonaise en MotoGP.

L’histoire semblait trop belle pour être vraie quand nous en discutions durant le week-end. Elle l’est finalement. Mais elle est également très triste, car la disparition du Team Suzuki Ecstar laissera un vide certain dans le paddock. L’équipe était, humainement parlant, l’une des plus appréciées du championnat.

Les larmes ont coulé une fois le drapeau à damiers franchi. Et même avant. « À deux minutes du départ des mécaniciens de la grille, j’ai commencé à pleurer comme une madeleine », racontera Alex Rins après sa victoire.

Le Barcelonais arrache sur le fil la septième place du classement général, dérobée à Johann Zarco. Pilote Suzuki depuis son arrivée en MotoGP, en 2017, il a écrit à Valence la dernière ligne du long chapitre de sa carrière consacré à la marque japonaise. Une nouvelle s’ouvre désormais avec un autre constructeur nippon, Honda, avec qui il roulera en 2023 et 2024. Rendez-vous ce mardi 8 novembre, toujours à Valence, pour la découverte de la RC213V.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Denis N.
1 mois il y a

On va regretter…

MotoGP 2022 - GP Valence - Suzuki - Adieu - 1.jpg
Enzo
1 mois il y a
Répondre à  Denis N.

SUSUKI 2023

moto-sous-l-eau.jpg
Lornella
1 mois il y a

>> Bienvenue dans le meilleur Club intime – – – – http://alturl.com/e662h