Les « moins visibles » du GP d’Aragon



Ils n’ont pas terminé dans le top-5, n’étaient pas forcément à l’écran, mais ont quand même réalisé des prestations qui méritent d’être soulignées. Voici les « moins visibles » du Grand Prix d’Aragon 2021.

MotoGP

Enea Bastianini : Meilleure qualification de sa jeune carrière en MotoGP (9e), départ compliqué (11e), remontée dans le top-10, quelques erreurs (retour à la 11e place au 14e tour), fin de course tonitruante, 6e place à l’arrivée : Enea Bastianini signe son meilleur week-end de l’année. Il termine à moins de 2 secondes de la Ducati officielle de Jack Miller, alors que la sienne est plus vieille de deux ans (Desmosedici GP19).

Iker Lecuona : Le résultat final ne rend pas justice à la belle course d’Iker Lecuona. Passé à 164 millièmes de la Q2 (13e), il s’est rapidement hissé dans le top-10, jusqu’à remonter 7e et occuper la position durant une bonne paire de minutes. Quelques erreurs et une bagarre perdue face à Fabio Quartararo, Jorge Martin et Takaaki Nakagami le font finir 11e, mais la performance reste solide. Elle confirme les résultats récemment obtenus à Spielberg 2 (6e) et Silverstone (7e).

Moto2

Fermin Aldeguer : Récent champion d’Europe Moto2 (CEV), mais sur des machines qui utilisent encore les moteurs Honda 600cc, Fermín Aldeguer participait à son quatrième Grand Prix, en lieu et place de Yari Montella. Il décroche son premier top-10 (7e), confirmant qu’il est bien un « débutant » pas comme les autres, qu’il va falloir suivre de près dans les prochaines années. Sa place sur le championnat du monde 2022 semble assurée.

Simone Corsi : Le vétéran de la catégorie (34 ans) se sort d’une course piégeuse – 11 abandons sur chute – et passe 10e au drapeau à damiers. Son deuxième top-10 de la saison, l’un des derniers de sa carrière – il prendra sa retraite à la fin de l’année –, et du baume au coeur de MV Agusta après sept Grands Prix blancs.

Barry Baltus : Parti 22e, le rookie belge s’est retrouvé 27e après quelques virages, mais a ensuite signé l’une des remontées du week-end. Ses chronos étaient dignes des hommes qui ont marqué des points, ce qui ne fut pas son cas. Il termine 16e à seulement 119 millièmes de Celestino Vietti. Pas son meilleur résultat de l’année, mais assurément sa meilleure course.

Manuel Gonzalez : Pilote en championnat du monde Supersport, appelé par MV Agusta pour remplacer Lorenzo Baldassarri, l’Espagnol de 19 ans n’a pas été ridicule pour sa deuxième expérience en Moto2. Il rentre chez lui sans point (17e) mais fait mieux que lors de sa première apparition, à Assen (22e).

Moto3

Stefano Nepa : En difficulté sur la KTM BOE Owlride, après quelques prestations intéressantes avec l’Aspar Team l’an dernier, l’Italien signe son meilleur résultat de la saison. Présent dans le bon groupe, il n’a pas pu rester avec les leaders en fin de course mais finit 8e, remportant son duel face à Tatsuki Suzuki.

Syarifuddin Azman : La Malaisie a peut-être trouvé son nouveau représentant en championnat du monde. Pilote sur le mondial junior (CEV), il disputait là son premier Grand Prix en remplacement de John McPhee. Une première qui s’achève dans les points (13e), à moins de 10 secondes du vainqueur. Solide.

Aragon, Championnat : 53 points d’avance pour Quartararo, Zarco perdant du jour

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Julien
10 heures il y a

Bravo à eux, Bastianini à fait une solide course, tout come Lecuona, dommage pour celui-ci, il commence à faire de bonnes courses alors que son avenir en MotoGP vient d’être scellé :/ Et très belle course de Barry également, presque à chaque course devant son coéquipier qui est loin d’être un rookie, ça progresse bien 🙂 Way to go !