Les mots de Paolo Simoncelli pour Fausto Gresini



Paolo Simoncelli s’attriste de la mort de Fausto Gresini. Son fils, le regretté Marco Simoncelli, avait roulé en MotoGP sous la houlette du team-manager italien.

« Le destin a vraiment été cruel avec toi », a écrit Lorenzo Gresini dans le texte publié en hommage à son père, Fausto, disparu le 23 février. Touché par le Covid-19, l’homme a succombé à des problèmes de santé liés à son infection, après presque deux mois de combat. Cette tragédie de la mort, Fausto Gresini l’avait en effet lui-même vue de près au cours de sa carrière. Et pas qu’une fois. Nous n’avons pas connaissance de drames privés qui aient pu le toucher, mais deux nous viennent immédiatement à l’esprit dans le registre du sport moto.

Il y a, d’abord, la mort de son pilote Daijiro Kato, des suites d’une chute au Grand Prix du Japon 2003. Le Japonais était un fidèle de Fausto Gresini : il l’avait rejoint dès 2000 en 250cc, puis offert son premier titre de champion du monde en tant que directeur sportif l’année suivante. Daijiro Kato était ensuite entré en MotoGP avec lui en 2002, via l’équipe Fortuna Honda Gresini, devenue Telefónica Movistar Honda en 2003.

Près de huit ans plus tard, la mort frappa à nouveau l’un des pilotes du team-manager italien : Marco Simoncelli, foudroyé en pleine ascension et décédé après être tombé au Grand Prix de Malaisie 2011. Comme Daijiro Kato, il avait fait ses débuts en MotoGP sous les ordres de Fausto Gresini en 2010, dans le team San Carlo Honda Gresini.

Le père du défunt pilote, Paolo Simoncelli, connaissait bien Fausto Gresini. « La vie est étrange. La vie est belle, mais elle peut aussi être tellement laide. Il peut y avoir des moments merveilleux, mais quand les choses vont mal, alors elles vont vraiment mal, s’est-il désolé au micro de la télévision italienne Sky. C’est très, très triste. Même si j’avais parlé à la femme de Fausto et compris que la situation était très critique. J’ai moi-même récemment perdu deux cousins ​​à cause de cette maladie. Tout ce que je peux dire, c’est : cette maladie est une saleté ! Un a de la fièvre et un peu mal de gorge, et un autre meurt. On ne sait vraiment plus quoi penser. »

Paolo Simoncelli a également fait savoir que Fausto Gresini lui avait apporté son aide quand il a décidé de lancer l’équipe SIC58 Squadra Corse en 2013, après la disparition de Marco. Équipe qui roule toujours en championnat du monde Moto3 aujourd’hui. « À l’époque, Fausto est venu me voiret m’a dit : ‘Je veux en être. 1 %, 2 %, peu importe, je veux être là.’ C’était un partenaire discret, il était fantastique. Il m’a toujours dit : ‘C’est ton équipe.’ Cela m’a rendu fier. Fier de ce que Marco avait accompli et fier de Fausto parce qu’il était un grand homme. »

Espargaro veut un podium pour honorer Fausto Gresini

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments