Les pilotes Suzuki valident le holeshot device



Le holeshot device est installé sur la Suzuki GSX-RR, et les pilotes s’en réjouissent. Tout particulièrement Joan Mir, pour qui cela fait « une grande différence ».

Les pilotes Suzuki le demandaient, il est enfin arrivé : le holeshot device à l’arrière, qui va leur permettre d’abaisser complètement la Suzuki GSX-RR, à la fois au départ et dans les grandes lignes droites. Alex Rins et Joan Mir se plaignaient de ne pas en disposer, au contraire des autres pilotes, et Suzuki avait calculé une perte de parfois 3 à 4 dixièmes sur un tour. L’évolution technique a finalement été installée au Grand Prix de Styrie, ce week-end.

Généralement loin aux essais libres, Joan Mir fait partie des hommes les plus rapides. Le champion du monde s’est classé cinquième de la FP3, ce samedi matin. Sans dire que cela vient de l’apport du holeshot device, il s’est montré très satisfait de la nouvelle pièce : « Avec et sans le device, ça fait une GRANDE différence : avec le device, la moto part beaucoup moins en wheeling, j’ai moins de difficultés physiques à garder l’avant au sol et je sens plus de poussée à l’accélération. Cela va aussi probablement nous permettre de plus jouer avec l’électronique. En considérant que c’est juste le premier prototype, je sens que Suzuki a déjà fait du très bon travail. »

Son coéquipier Alex Rins, treizième au cumul des essais libres, a lui un peu plus de mal à s’y faire, mais estime que ce n’est qu’une question de temps. « J’ai besoin de m’habituer pour trouver la coordination parfaite entre l’accélération et l’activation. Ce n’est pas un problème car cela va venir avec plus d’expérience, et nous pourrons finaliser le réglage de ce device ; ce n’est que le première prototype. Dans le même temps, le retour dans la zone de freinage, quand l’arrière doit revenir à sa taille normale, est très doux, et me fait sentir à l’aise pour freiner normalement. »

Une seule première ligne a été obtenue par le Team Suzuki Ecstar cette saison, avec la deuxième place d’Alex Rins à Portimao. Joan Mir n’a lui jamais fait mieux que neuvième en qualification. Un résultat qui pourrait être amélioré au Red Bull Ring de Spielberg cet après-midi.

Insatisfait, Mir demande à Suzuki de se retrousser les manches

✪ Vous lisez GP-Inside ? Donnez-nous la chance de continuer en devenant Premium ! Soutenez notre travail, gagnez nos concours, accédez à tout notre contenu, aidez-nous à nous passer de publicité et renforcez notre indépendance : Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Les pilotes Suzuki valident le holeshot device […]