Les rivaux de Rossi vu par son père : « Marquez sans respect pour les adversaires »



Casey Stoner est son favori, Marc Marquez celui qu’il porte le moins dans son coeur : ainsi Graziano Rossi se souvient-il des plus grands adversaires de son fils, Valentino Rossi.

Valentino Rossi dispute ce week-end son dernier Grand Prix à domicile. L’Italien est au centre de l’attention. Les fans se déplacent par milliers pour le voir une dernière fois, de multiples hommages lui sont rendus, et ses proches sont invités à évoquer sa carrière, commenter sa situation ou encore donner une opinion sur divers sujets. Ce fut notamment le cas de Graziano Rossi, père du nonuple champion du monde.

Lui-même ancien pilote, Graziano Rossi n’a pas perdu une miette de la carrière de son fils. Et à l’heure de se souvenir de ses plus féroces adversaires, il cite à MOW Magazine Casey Stoner et son « grand talent » comme son « favori ». L’Australien a mis en déroute l’Italien à son arrivée chez Ducati, en 2007, avant que le Docteur ne prenne sa revanche en 2008 et 2009. Les deux hommes se sont affrontés en piste jusqu’à fin 2012, quand Casey Stoner a décidé de se retirer.

Le père du pilote Yamaha parle aussi de Nicky Hayden en bons termes, « le coéquipier que j’adorais ». L’Américain a décroché le titre mondial en 2006, à l’issue d’une saison où la lutte a duré jusqu’au dernier Grand Prix. Valentino Rossi a partagé son box en 2011 et 2012, quand il a rejoint l’équipe officielle Ducati.

Si le nonuple champion du monde s’entendait bien avec Nicky Hayden, ce ne fut pas la même chose avec Max Biaggi. Leur rivalité à l’Italienne, au début des années 2000, a écrit quelques belles lignes des pages de l’histoire du motocyclisme. « Avec Biaggi, ce fut l’un des rares moments de ce sport où deux personnes, qui n’auraient pas pu être plus opposés dans leur manière de voir la vie, ont livré un rendement sportif aussi élevé, se souvient-il. Par chance, Valetntino a été un peu plus rapide »

Les deux hommes ont depuis fait la paix, et Max Biaggi a même invité son ancien adversaire à se rappeler le bon temps autour d’un verre. Cela arrivera peut-être un jour avec Marc Marquez, dernier grand rival de Valentino Rossi… mais pas aujourd’hui. Leur relation n’est pas au beau fixe, et les derniers mots de Graziano Rossi ne risquent pas d’apaiser cette tension. « Sa manière d’être serait sortie à la lumière tôt ou tard. Quand il n’y a pas de professionnalisme dans le sport, ni la pratique du sport en respectant les adversaires, alors il n’y a rien qui compte. »

Misano : Entre première chance de Quartararo et dernière course à domicile de Rossi

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Demo
1 mois il y a

Qu est ce qu on s en fou de ce que pense le père du calimero.

Rossier
1 mois il y a
Répondre à  Demo

Oser traîter Valentino de Caliméro je pense qu’il faudrait un peu plus de respect pour ce grand pilote Merci

Giovanni Parise
1 mois il y a
Répondre à  Demo

Va faire un tour en trottinette ! si tu sais ! tu n’a pas l’air intelligent !!!

Guiton
1 mois il y a
Répondre à  Demo

C’est pourtant la vérité, Rossi se plaint en permanence c’est devenu une pleureuse comme l’était Lorenzo…Soit c’est un problème de moto, de pneu, de circuit de la façon de rouler des autres, des sanctions etc…
Et effectivement ce que raconte son père on s’en balance pas mal, comme celui de Lorenzo d’ailleurs.

Guillaume
1 mois il y a
Répondre à  Guiton

Du coup de toi aussi on s’en balance

loulou
1 mois il y a
Répondre à  Guillaume

le probleme majeur ,c a l,epoque un pilote d,usine avais une telle avance technologique , moteur , mise au point chassis qu,il ne comprenait pas ne pas avoir le dessus , ça n,est plus le cas actuellement , le pilotage pure prime meme avec de vielle moto

GPbiker
1 mois il y a
Répondre à  Guiton

Rossi ne ce plaint jamais des autres n’y de la moto et encore moin de son équipe

Guiton
1 mois il y a
Répondre à  GPbiker

Je n’ai pas parlé de son équipe…mais pour le reste bien sûr que si.
Et ton prof de français il en dit quoi?

Franck Ducourtioux
1 mois il y a
Répondre à  Demo

Fait un millième de se qu’a fait Rossi pour la course moto et tu pourras parler

Guiton
1 mois il y a
Répondre à  Franck Ducourtioux

Y’a pas grand monde qui va avoir le droit de parler avec tes conditions.
Peu importe ce qu’il a fait avant, aujourd’hui c’est une pleureuse.

Rabsot
1 mois il y a

Les rivaux de Rossi actuellement sont plutôt, petrucci et Salvadori