Les rotations bientôt en place en MotoGP



Le temps des 5 Grands Prix par an sur la péninsule ibérique est censé toucher à sa fin dans les prochaines années. La Dorna a imaginé un système de rotations où les différentes épreuves en Espagne et au Portugal ‘tourneront’ au fil des saisons. D’où le fait que le circuit de Barcelone-Catalogne se soit engagé à organiser seulement deux courses entre 2023 et 2026.

Le circuit de Barcelone-Catalogne vient de signer un accord pour accueillir deux Grands Prix entre 2023 et 2026. Deux et pas quatre ? Oui, car un système de rotations doit prochainement être mis en place. GP-Inside vous l’avait expliqué dans le passé, mais plusieurs lecteurs nous ont interpellé sur le sujet, ce lundi. Il convient donc d’effectuer une petite piqûre de rappel.

21 courses sont au programme de la saison 2022 de MotoGP, une quantité jamais atteinte auparavant. La Dorna espère même atteindre prochainement le chiffre de 22, souhaitant ouvrir les horizons de ses marchés et rouler « dans des pays très stratégiques pour les constructeurs et les teams ». D’où le retour du Grand Prix d’Indonésie en 2022, puis celui de Hongrie en 2023, et ainsi de suite.

Mais pour pouvoir visiter plus de pays qu’en ce moment, il va falloir réduire le nombre de courses organisées dans la péninsule ibérique. Elles sont aujourd’hui au nombre de 5 – Jerez, Barcelone, Aragon et Valence pour l’Espagne, plus Portimao au Portugal. Ces 5 destinations feront partie d’un système de rotation bientôt en vigueur, et qui les verra ‘tourner’ d’une année à l’autre. Elles seront toutes au programme du MotoGP, mais pas tous les ans.

Dans l’idéal, la péninsule ibérique accueillera un total de 3 GP sur 3 circuits différents en 2023, tandis que les 2 autres circuits resteront ‘au repos’. En 2024, ces 2 circuits accueilleront une course, et ce sera à 2 autres de se mettre ‘au repos’. Le but est que sur 5 ans, chacun reçoive la visite du MotoGP au moins 2 fois. D’où l’accord signé par le circuit de Barcelone-Catalogne pour l’organisation de 2 Grands Prix entre 2023 et 2026.

Les chiffres ne sont cependant pas fixés dans le marbre : en cas de nécessité, une course de plus pourra être organisée en Espagne. Illustration : si Barcelone n’est pas au calendrier en 2024 mais qu’un Grand Prix ailleurs doit être annulé pour X ou Y raison, il sera possible de changer le programme se rendre en Catalogne. Les pistes de la péninsule ibérique censées être ‘au repos’ serviront donc aussi, en quelque sorte, de réserve.

Valentino Rossi fait le show au salon EICMA

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] Les rotations bientôt en place en MotoGP […]