Les sept titres de la France en GP



De Jean-Louis Tournadre à Johann Zarco, six pilotes français ont ramené sept titres à leur pays au cours de l’histoire des Grands Prix. Fabio Quartararo devrait bientôt faire le grand huit.

Fabio Quartararo fonce tout droit vers le titre de champion du monde MotoGP 2021. Le Niçois compte 52 points d’avance sur Francesco Bagnaia, alors que 75 restent à distribuer. Il faudrait un invraisemblable coup du sort pour voir l’Italien revenir et monter sur le trône. Ce n’est pas à écarter tant que c’est mathématiquement possible, mais disons que si vous avez de l’argent à mettre en jeu, pariez plutôt sur El Diablo.

Le pilote Yamaha est ainsi en passe de devenir le septième français champion du monde de l’histoire des Grands Prix, et de décrocher le huitième titre tricolore. Ce serait une première en catégorie reine, comme vous allez le constater ci-dessous : ces prédécesseurs ont obtenu des couronnes en 125cc, 250cc et Moto2.

Le premier sacre d’un pilote français a eu lieu en 1982 avec Jean-Louis Tournadre, titré en 250cc. Le natif de Clermont-Ferrand ne s’est imposé qu’une fois lors de cette campagne, mais sa régularité – il a terminé les douze courses dans les points – a fait mouche. Assez pour l’emporter d’un petit point face au redoutable allemand Anton Mang.

Les Clermontois ont ensuite continué de faire les beaux jours de la France en 250cc grâce à Christian Sarron, qui pris la relève en gagnant le titre en 1984. Le pilote Sonauto-Yamaha, vice-champion l’année précédente, régla son compte au Vénézuélien Carlos Lavado, qui l’avait devancé de 27 points en 1983. Il gagna moins de courses que son dauphin, Manfred Herweh (trois victoires à quatre), mais fit mieux en nombre de podiums (huit à sept), l’obligeant à s’incliner pour 9 points.

Il fallu ensuite attendre l’an 2000 pour retrouver le bleu-blanc-rouge en or, grâce à Olivier Jacque. Le Lorrain s’inscrivit dans la tradition de la catégorie intermédiaire et triompha en 250cc, où il était arrivé en 1995. Son titre fut remporté pour 7 points face à son coéquipier Shinya Nakano, à l’issue d’une finale d’anthologie à Phillip Island. Les pilotes Chesterfield Yamaha Tech3 étaient arrivés en Australie séparés de 2 points, ce qui signifiait que celui qui finirait devant l’autre s’adjugerait les lauriers. Ce fut OJ, vainqueur de la course pour 14 millièmes devant le Japonais.

Deux ans plus tard, un autre lorrain du nom d’Arnaud Vincent marcha sur ses traces, mais dans la petite catégorie 125cc. Le pilote du team Imola Circuit Exalt Cycle Race surpris tout le monde sur l’Aprilia RS125R, à peine quelques mois après s’être classé dixième du championnat. Il gagna par cinq fois et l’emporta devant des hommes du calibre de Manuel Poggiali, Dani Pedrosa ou encore Lucio Cecchinello.

Son compatriote Mike di Meglio sortit lui de l’ombre en 2008, année de sa plus belle saison récompensée par un titre de champion du monde 125cc. Le Toulousain domina la concurrence sur sa Derbi de l’équipe Ajo Motorsport, avec quatre victoires et neuf podiums en dix-sept courses. Et relégua son dauphin, Simone Corsi, 39 longueurs derrière.

Vint enfin l’heure de Johann Zarco, battu par Nicolas Terol en 125cc en 2011, mais qui prit sa revanche en Moto2 en 2015. Le Cannois écrasa la concurrence en s’imposant avec pas moins de 118 points de marge sur Alex Rins, et un impressionnant bilan de quatorze podiums (dont huit sur la plus haute marche) en dix-huit Grands Prix. Toujours en catégorie intermédiaire en 2016, le pilote Ajo Motorsport devint le premier à empocher deux titres en Moto2.

Austin, Stats : Quartararo égale De Puniet avec 24 podiums

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
20 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Laurent Chabrot
3 jours il y a

Et Patrick Pons dans ce palmarès !!!???

patrick ginet
3 jours il y a

erreur , Patrick Pons premier à devenir champion du monde en sport moto 1979 ,mais juste en formule 750 sur yamaha tz .es les
les gars du bazar journalistique allez faire vos recherches , faute avouée à moitié pardonnée
la bizette à toutes les moutardes

Jean-Pierre COQUIN
3 jours il y a

Il ne faut pas oublier non plus Alain Michel en side en 1990.

denis
3 jours il y a

et oui (et il aurait du en avoir 2) mais les jeunes ne savent pas ce que c’est (un side de compet!)

Legros françois
3 jours il y a

1victoire pour jean louis tournade qui a gagné au Nogaro lorsque tous les pilotes officiels ont boycotté pour des raisons de sécurité sur le circuit.Le reste de la saison il a du compter sur ses amis Français qui étaient nombreux dans cette catégorie pour bouchonner un certain Mang excellent pilote allemand. IL n’a jamais réédité les années suivantes contrairement à Zarco.

Jean-Pierre COQUIN
3 jours il y a

Ca reste un titre, pour un privé qui n’avait aucun moyen par rapport à ses poursuivants. Mais oui il a bénéficié des circonstances.

truc
2 jours il y a

double Fake news : tous les pilotes officiels ont boycotté pour des raisons de sécurité sur le circuit : FAKE , seuls manquaient Lavado et Mang en 250.tous les autres étaient au départ , les Sarron , Baldé , Wimmer , Pons , etc…Le reste de la saison il a du compter sur ses amis Français qui étaient nombreux dans cette catégorie pour bouchonner un certain Mang: FAKE , Estro l’a bien un peu tiré dans les bouts droits lors du dernier GP , mais à t’entendre ils auraient fait le p’tit train toute l’année , quelle blague…parles en à… Lire la suite »

Paul Santander
1 jour il y a

Pourquoi tant de haine

patrick ginet
3 jours il y a

pour sûr mais pas en deux roues

Rush
2 jours il y a

Que je me souvienne Jacques a été champion pour 1 point et non 7…

2 jours il y a

Bjr ils ont oublié Guy Berrin. Champion du monde en 125 motobecane

jean claude LECOANET
2 jours il y a
Reply to  Falconnier

Guy a gagné des GP sur la Tobec face à Angel Nieto mais n’a malheureusement pas été champion du monde.

Paul Santander
1 jour il y a
Reply to  Falconnier

Il faut revoir ton histoire.

jean claude LECOANET
2 jours il y a

C’est incroyable d’oublier Patrick Pons et Alain Michel, tous deux Champions du monde et vainqueurs de plusieurs GP!!!

Paul Santander
1 jour il y a

D’accord pour Alain Michel mais désolé pour le grand Patrick Pons dont je suis un grand fan mais les 750 ne faisait pas partie des grands prix de l’époque. Il a bien été notre premier champion du monde mais pas en grand prix.

SylC
2 jours il y a

Quoi de pire qu’un journaliste qui écrit un article sans se documenter et qui induit en erreur tous ces lecteurs.
C’est quoi le métier de journaliste pour vous ?

Eric ARCHER
2 jours il y a

Et Sylvain Guintoli, c’est pas du motoGP mais c’est tout de même un titre mondial en WSBK, donc un titre mondial !

Moi
2 jours il y a

Et Roche en superbike sur Ducati et Charpentier double champion du monde en 600 super sport.

Paul Santander
1 jour il y a
Reply to  Moi

Pas du grand prix

[…] Les sept titres de la France en GP […]