L’espoir de commencer la saison fin juin subsiste



Prévus en juin, les Grands Prix d’Allemagne et des Pays-Bas ne sont pas encore officiellement annulés. La Dorna n’a pas prévu de se prononcer sur le sujet avant le 27 avril.

Face à l’épidémie de coronavirus, et aux mesures de restriction annoncées en Allemagne, les organisateurs du Grand Prix moto d’Allemagne (21 juin) travaillent déjà à la recherche d’une nouvelle date. « Nous sommes en pourparlers avec la Dorna, promoteur du championnat MotoGP, et les autorités compétentes, afin de trouver une nouvelle date pour le Grand Prix moto d’Allemagne, à une date ultérieure », a fait savoir l’ADAC. Un tel destin semble aussi attendre le Grand Prix des Pays-Bas, prévu une semaine plus tard, le 28 juin.

Mais le patron de la Dorna, Carmelo Ezpeleta, n’a pas encore totalement baissé les bras et observe l’évolution de la situation. « Le 27 avril nous parlerons avec l’Allemagne et les Pays-Bas pour voir quel est le scénario pour la fin juin », indique-t-il à AS.

Le dernier espoir des organisateurs du championnat MotoGP est d’obtenir les autorisations nécessaires à l’organisation d’un Grand Prix à huis clos. Seules les personnes réellement essentielles à la tenue de la course seraient acceptées. La Dorna est en train d’en dresser la liste avec les équipes, et d’élaborer un protocole permettant d’assurer la sécurité sanitaire du paddock.

« Selon si l’Allemagne peut ou pas des courses sans spectateurs, à partir de là nous aviserons des choses. Le scénario le plus optimiste serait de commencer en Allemagne, ce que je vois difficile, mais nous devons attendre. L’autre serait de commencer en juillet en faisant certaines courses qui ont été reportées. Mais pour l’instant nous ne pouvons rien proposer à personne. C’est une décision qui devrait se prendre au plus tard en mai, pour avoir un mois et demi pour s’organiser. »

Le Grand Prix de Finlande (12 juillet) est également en danger, confirme Carmelo Ezpeleta, et pas seulement pour la venue (ou pas) du public et du paddock. L’épidémie de coronavirus a freiné l’avancée des travaux du circuit, et ce-dernier n’est donc toujours pas homologué.

Les GP à huis clos se préparent (lettre de l’IRTA)

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de