« Limites » : Des données pour comprendre les plaintes de Jerez



Circuit de Jerez « trop petit » pour la catégorie reine, pilotes de plus en plus à bout physiquement : a-t-on raison de l’expliquer par les performances élevées comme jamais auparavant du MotoGP ? Une partie de la réponse se trouve dans les données récoltées et travaillés pour vous par GP-Inside.

Vous aimez notre travail ? Donnez à notre rédaction la chance de continuer et vous faire vivre le MotoGP avec sérieux et passion en devenant Premium.

Plusieurs pilotes qui se plaignent de douleurs aux avants-bras, et une quasi-unanimité concernant les problèmes de sécurité du circuit de Jerez : le MotoGP face à ses limites ? L’analyse proposée par GP-Inside cette semaine, au retour du Grand Prix d’Espagne, a eu beaucoup de succès auprès des lecteurs. Certaines des données commentées dans l’article, à lire ici, vous ont interpellé. Et cela nous a incité à vous en donner d’autres.

Pour rappel, nous expliquions qu’une partie des soucis dont se sont plaints les pilotes lors du dernier Grand Prix d’Espagne ont à voir avec les performances du MotoGP, qui n’ont jamais été aussi élevées. Concrètement, ça roule de plus en plus vite sur des motos de plus en plus puissantes, et ces prouesses sportives et technologiques ont leur côté obscur : les exigences physiques sont chaque fois plus contraignantes (d’où les douleurs de Fabio Quartararo, Aleix Espargaro, Danilo Petrucci…) ; les protections du circuit, notamment les voies de dégagement, ne sont plus adaptées à la vitesse à laquelle les pilotes arrivent.

Il ne s’agit évidemment que d’une partie de la réponse, mais d’une partie importante. Et pour la mettre en évidence, nous avons reporté ci-dessous les données de tous les Grands Prix disputés à Jerez depuis l’introduction de la série MotoGP, en 2002.

À titre d’exemple, la vitesse maximale enregistrée au bout de la ligne droite est passée de 276,6 km/h (2002) à plus de 300 km/h (2021, une première). La vitesse moyenne pour remporter le Grand Prix d’Espagne est passée de 152,9 km/h à 161,4 km/h – en clair, on passe beaucoup plus fort, et partout. Quant aux chronos, qu’il s’agisse du record du circuit ou du rythme de course, on roule aujourd’hui 5,5 secondes plus vite qu’il y a vingt ans.

Années Record GP Record abs. Moy. course Vit. max
2002 1’42.163 1’42.163 1’44.142 276,6
2003 1’41.900 1’41.900 1’44.086 279,6
2004 1’40.818 1’40.818 1’55.603* 290,6
2005 1’39.419 1’39.419 1’41.598 291,9
2006 1’39.064 1’39.064 1’42.138 288,7
2007 1’39.402 1’39.064 1’41.975 280,2
2008 1’38.189 1’38.189 1’41.300 280,7
2009 1’38.933 1’38.189 1’40.687 277,3
2010 1’39.089 1’38.189 1’40.649 281,0
2011 1’38.757 1’38.189 1’52.927* 281,5
2012 1’39.532 1’38.189 1’41.255 289,0
2013 1’38.673 1’38.189 1’40.653 293,5
2014 1’38.120 1’38.120 1’40.893 295,9
2015 1’37.910 1’37.910 1’39.898 295,9
2016 1’38.736 1’37.910 1’41.067 295,7
2017 1’38.249 1’37.910 1’40.993 295,4
2018 1’37.653 1’37.653 1’39.987 294,1
2019 1’36.880 1’36.880 1’38.747 292,2
2020 1’36.705 1’36.705 1’39.351 296,7
2020 (2) 1’36.584 1’36.584 1’39.306 295,0
2021 1’36.755 1’36.584 1’38.624 300,8

* Conditions humides

« On va chaque fois plus vite et il y a des circuits plus vieux, comme Jerez ou Mugello, qui deviennent petits », pointait Marc Marquez à l’arrivée du Grand Prix d’Espagne. De fait, la vitesse à laquelle il s’est sorti dans le virage 7, avant d’aller heurter les protections, n’étaient pas la même que celle à laquelle les pilotes arrivaient à la construction du circuit, dans les années 80. « Nous devons améliorer la sécurité parce que les performances des motos, des pneus et des freins sont chaque fois meilleures, donc il faut plus de voies d’échappement », confirmait Valentino Rossi, parfait témoin de la situation puisqu’il était déjà là en 2002, quand ça ne roulait pas en 1’36 mais en 1’42.

Quid de la progression sur les autres circuits de la saison ? Restez connectés, GP-Inside poursuivra ces comparaisons tout au long de la saison. Aidez-nous à les continuer en devenant Premium. Au programme : site 100 % sans pub, développement du média, contenu exclusif & amélioré, concours à chaque GP, etc. Merci du soutien !

Le MotoGP face à ses « limites » ?

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
11 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] « Limites » : Des données pour comprendre les plaintes de Jerez […]

[…] qui nous font confiance. Au lancement de notre Premium, notre message était simple : vous aimez le travail sérieux et appliqué de notre petite rédaction, aidez-nous à continuer. Notre souhait : assurer […]

[…] les impressionnants progrès du MotoGP avec des chiffres : la collecte et le travail menés par GP-Inside après le Grand Prix d’Espagne ont eu un certain succès auprès des lecteurs. […]

1 mois il y a

keto friendly bread https://ketorecipesnew.com/

1 mois il y a

gay male dating listings https://gaydatingzz.com/

gay black online dating site https://gaychatrooms.org/

1 mois il y a

american gay dating https://freegaychatnew.com/

1 mois il y a

gay mobile dating sites https://gaychatus.com/

20 jours il y a

grinder gay dating https://gaychatgay.com/

12 jours il y a

friendly gay dating sites https://dating-gaym.com/

gay mexican dating site https://gayonlinedating.net/